18 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine : revivez la victoire de Donald Trump

MINUTE PAR MINUTE - Donald Trump a proclamé sa victoire, après avoir obtenu les 270 grands électeurs. Hillary Clinton l'a appelé pour reconnaître sa défaite. Le républicain succède à Barack Obama et devient le 45e président des États-Unis.

Donald Trump à New York, le 9 novembre 2016
Donald Trump à New York, le 9 novembre 2016 Crédit : Timothy A. CLARY / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et Julien Absalon

Coup de tonnerre. Ce mercredi 9 novembre à 8h31, Donald J. Trump a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle américaine face Hillary Clinton. Déjouant tous les pronostics et tous les sondages depuis son entrée en campagne en juin 2015, et malgré toutes ses frasques et les polémiques le concernant, le candidat républicain va succéder à Barack Obama, en poste à la Maison Blanche depuis 2008. Donald Trump, milliardaire de 70 ans au tempérament imprévisible, devient le 45e président des États-Unis. "Je serai le président de tous les Américains", a déclaré dans un discours d'apaisement et de victoire celui qui entrera dans ses nouvelles fonctions le 20 janvier prochain. Mike Pence, son colistier, deviendra le nouveau vice-président.

Annoncée grande favorite, Hillary Clinton avait pourtant bien démarré la soirée. Les premiers résultats annoncés lui donnaient de l'avance sur son concurrent. Mais au fur et à mesure que les bureaux de vote fermaient et que les dépouillement se terminaient, la tendance s'est complètement inversée. Le magnat de l'immobilier, sans expérience politique et porteur d'un programme populiste, a pris une avance presque définitive avec l'annonce de son succès en Floride, grand État qui avait pourtant voté Obama. Pour l'emporter, il fallait 270 grands électeurs sur 538. Selon le dernier décompte, Donald Trump en avait 290, contre seulement 218 pour Hillary Clinton, qui a appelé son rival pour reconnaître sa défaite. Elle a cependant fait savoir qu'elle ne s'exprimerait pas publiquement dans la soirée.

>> Le guide pour tout comprendre de l'élection présidentielle américaine
>> Découvrez les résultats de l'élection américaine dans notre carte interactive
>> Qui est vraiment Donald Trump ? Découvrez notre portrait

Revivez l'élection de Donald Trump

12h20 - Pour continuer à suivre la suite des événements sur RTL.fr, rendez-vous sur notre nouveau live. Sur l'antenne de RTL, une édition spéciale de #RTLMidi est à suivre en direct entre 12h30 et 14h00. Plusieurs invités sont attendus, notamment Thierry Breton (ancien ministre de l'Économie et aujourd'hui à la tête d'un groupe de 12.000 salariés aux États-Unis) et aussi Dominique de Villepin (ancien Premier ministre).

12h15 - À quoi ressemblera l'administration de Donald Trump ? Le milliardaire, qui pourrait bien déléguer une bonne partie de la gestion du pays à son vice-président, pourra notamment compter sur l'ancien maire de New York, Rudy Giuliani. Pour plus d'informations, découvrez notre présentation en cliquant ici.

12h10 - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussi félicité Donald Trump : "Le président élu est un véritable ami de l'Etat d'Israël et je suis impatient de travailler avec lui en faveur de la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région".

11h55 - "Nous devons regarder en face cette situation et là encore prendre conscience des inquiétudes qui sont provoquées par les désordres du monde, dans tous les peuples, y compris le peuple américain de la première puissance du monde. Alors nous devons trouver les réponses. Elles sont en nous", conclut François Hollande.

À lire aussi
Donald Trump quitte son meeting en Pensylvanie le 20 mai 2019. Donald Trump
États-Unis : Donald Trump ou l'art du meeting "hollywoodien"

11h50 - Déterminé à protéger la "coopération transatlantique", notamment l'OTAN que Donald Trump n'apprécie guère, François Hollande ajoute : "Ce nouveau contexte, provoqué par l'élection américaine, exige plus que jamais que la France soit forte et qu'elle prenne ses responsabilités partout dans le monde comme je l'ai fait depuis 2012. Ce contexte appelle également à une Europe unie et également capable de s'exprimer et de porter une politique où ses intérêts ou ses valeurs sont en cause. Je pense à la liberté, la dignité, la cohésion sociale, la lutte contre la pauvreté".

11h48 - François Hollande prévient qu'il fera preuve de "vigilance" et de "franchise" avec le nouveau dirigeant américain. "Car certaines positions prises par Donald Trump durant la campagne américaine doivent être confrontées aux valeurs et intérêts que nous partageons avec les États-Unis", prévient le président de la République.

11h47 - "Ce qui est en jeu, c'est la paix, la lutte contre le terrorisme, la situation au Moyen Orient, les relations économiques et la préservation de la planète. Sur tous ces sujets, j'engagerai sans tarder une discussion avec la nouvelle administration américaine", poursuit François Hollande.

11h46 - "Cette élection américaine ouvre une période d'incertitude. Je dois l'aborder avec lucidité et clarté", déclare François Hollande.

11h43 - François Hollande s'exprime en ce moment même à l'Élysée pour saluer la victoire de Donald Trump : "Je le félicite comme il est naturel entre deux chefs d'État démocratiques. J'ai une pensée pour Hillary Clinton avec laquelle j'ai eu à travailler durant la présidence Obama". 

>
Hollande "félicite" Trump "comme il est naturel entre deux chefs d'États démocratiques" Crédit Image : AFP / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

11h30 - Pour rappel, vous pouvez consulter le détail des résultats de l'élection, État par État, dans notre carte interactive.

11h22 - L'élection de Donald Trump a provoqué une onde de choc gigantesque sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes sont stupéfaits, comme le montre notre revue de tweets.

11h12 - Lors de son discours de victoire, Donald Trump a rappelé quelques grandes lignes de son programme. Retrouvez notre éclairage pour en savoir plus sur ce que prépare le nouveau président des États-Unis.

11h08 - Nicolas Sarkozy, lui aussi candidat à la primaire de la droite, assure que l'élection de Trump "exprime le refus d'une pensée unique". "Le monde a besoin d'une Amérique fidèle à sa tradition de liberté et de démocratie. La France est, et sera, toujours l'allié des États-Unis, mais un allié libre", ajoute-t-il lors d'une conférence de presse. Il estime par ailleurs qu'il n'y aura "pas de place pour l'impuissance, la faiblesse et le renoncement" face au nouveau président américain.

10h50 - Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, pointe les "risques que la démagogie et l'extrémisme font courir à la démocratie". "Le monde a besoin d'une démocratie américaine apaisée et qui contribue à l'équilibre du monde, aujourd'hui gravement menacé. Il appartient désormais à M. Trump de définir les grandes lignes de sa politique internationale et les axes de son dialogue avec la France et l'Europe", estime le maire de Bordeaux.

10h48 - François Hollande tiendra une allocution à l'Élysée à l'issue du Conseil des ministres.

10h45 - Pour en savoir plus sur la nouvelle First Lady des États-Unis, découvrez notre portrait sur Melania Trump, à la personnalité bien différente de Michelle Obama.

10h41 - Le premier ministre hongrois Vitor Orban, notamment connu pour sa politique anti-migrants, a félicité la victoire de Donald Trump. "C'est une bonne nouvelle. La démocratie est toujours vivante", a-t-il écrit sur Facebook. Il est pour le moment le seul dirigeant européen à avoir commenté le résultat.

10h31 - De nombreux électeurs américains sont sous le choc.

Une mosaïque de supporters démocrates de Hillary Clinton Crédits : ROBYN BECK ANGELA WEISS Don EMMERT Kena Betancur Ryan McBride / AFP | Date : 09/11/2016
5 >
Une mosaïque de supporters démocrates de Hillary Clinton Crédits : ROBYN BECK ANGELA WEISS Don EMMERT Kena Betancur Ryan McBride / AFP | Date : 09/11/2016
De jeunes électeurs américains sont en larmes Crédits : Andrew Biraj / AFP | Date : 09/11/2016
Une jeune femme à l'ambassade des États-Unis à Séoul (Corée du Sud) Date : 09/11/2016
Les visages étaient fermés à Las Vegas Date : 09/11/2016
À Myanmar, les démocrates n'y croyaient pas Crédits : ROMEO GACAD / AFP | Date : 09/11/2016
1/1

10h17 - Selon NBC, sourçant Kellyanne Conway qui gère la campagne républicaine, le président Barack Obama a appelé Donald Trump. Le contenu de la conversation n'a pas filtré.

10h12 - Le QG d'Hillary Clinton, au Javits Center, s'est vidé de ses militants effondrés par la défaite.

10h09 - Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, partage sa colère sur Twitter et appelle la gauche à s'entendre pour la présidentielle 2017. "La Gauche est prévenue ! Continuons nos enfantillages irresponsables et ça sera Marine Le Pen".

10h08 - À noter que la bourse de Moscou s'est ouverte en hausse, à +117% pour l'indice RTS libellé en dollars, à contre-courant de la tendance mondiale.

10h02 - François Bayrou estime que cette élection va "marquer le monde pour une longue période". "Ce défi est un défi civique", estime le président du MoDem dans un billet publié sur Facebook. "Cela impose que la démocratie se transforme et se dépasse, qu’elle soit enfin honnête, que chacun y ait accès et s’y reconnaisse", ajoute le soutien d'Alain Juppé.

9h51 - Pour Alba Ventura, éditorialiste de RTL, cette victoire de Trump "c'est comme si on réunissait le vote Le Pen, le vote Mélenchon et aussi, d'une certaine manière, le vote Sarkozy". Il y a donc, selon elle, des "ressemblances avec le vote protestataire qui s'exprime chez nous".

9h40 - Les réactions internationales commencent à affluer. Dans un communiqué du Kremlin, le président russe Vladimir Poutine félicite Donald Trump et espère un "dialogue constructif". L'Union européenne, par la voix de la chef de la diplomatie Federica Mogherini, assure qu'elle continuera à "travailler" avec les États-Unis, grâce à des "liens plus profonds que n'importe quel changement politique". La présidence palestinienne appelle quant à elle le futur pensionnaire de la Maison Blanche à œuvrer pour trouver une solution dans le conflit avec Israël : "Nous sommes prêts à travailler avec le président élu sur la base d'une solution à deux États afin d'établir un État palestinien sur les frontières de 1967".

9h38 - Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de la droite, lance ses "félicitations" à Donald Trump. "Après [le] Brexit, nouvelle victoire des électeurs contre le système", se satisfait-il dans un tweet. Sur l'antenne de LCP, il estime également que ce résultat lui "ouvre évidemment des perspectives nouvelles".

9h33 - Si la classe politique française se fait assez discrète, c'est au tour de Jean-Luc Mélenchon de s'exprimer sur Twitter. "Sanders aurait gagné. Les primaires ont été une machine à museler l'énergie populaire. Maintenant vite descendre du train fou atlantiste".

9h27 - Le résultat de ce scrutin signifie également l'élection de Mike Pence à la vice-présidence des États-Unis. Découvrez notre portrait pour en savoir plus sur ce chrétien conservateur.

9h24 - Selon l'historien André Kaspi, qui réagissait au micro de RTL, il faut surtout relever dans cette élection présidentielle "le rejet d'Hillary Clinton" qu'il considère "encore plus fort que cette acceptation de Donald Trump".

9h22 - Comme attendu, l'élection de Donald Trump inquiète la Bourse de Paris. Le CAC 40 affiche une baisse de 2,83% (4.350,07 points) à l'ouverture. Dans le même temps, Francfort perd presque 3%.

9h10 - Pour rappel, selon le dernier décompte du New York Times, Donald Trump a engrangé 279 grands électeurs, contre 218 pour Hillary Clinton.

9h08 - Le discours de Donald Trump est terminé. Il salue à présent la foule de militants qui portent presque tous la fameuse casquette rouge de ralliement au républicain.

9h03 - "C'est l'heure de panser les plaies de la division. Je dis aux démocrates et républicains qu'il est temps de se rassembler pour former un seul et unique peuple", a également déclaré Donald Trump.

8h58 - "Nous serons juste avec toutes les nations et nous ne chercherons pas les conflits", déclare Donald Trump dans un discours rassembleur.

8h55 - Vous pouvez suivre en direct le discours de Donald Trump grâce à ce Facebook Live.

8h53 - "Je serai le président de tous les Américains. Ce gouvernement servira le peuple. En travaillant ensemble, nous allons reconstruire notre nation et renouveler le rêve américain. Nous avons un plan économique génial, on va doubler notre croissance", déclare Donald Trump.

8h50 - Donald Trump s'exprime face à ses militants : "Merci beaucoup. Désolé de vous avoir fait attendre. J'ai tout juste reçu un appel d'Hillary Clinton. Elle nous a félicités pour notre victoire et je l'ai félicitée pour s'être battue jusqu'au bout dans cette campagne".

8h48 - Donald Trump arrive la scène de son QG, après avoir été présenté comme le "nouveau président des États-Unis" par Mike Pence. Il fait une entrée spectaculaire, en compagnie de sa famille, sur une musique grandiloquente.

8h46 - Mike Pence, colisiter de Donald Trump et futur vice-président, s'exprime en ce moment même pour clamer la victoire de son candidat. "C'est une nuit historique. Le peuple américain a parlé et le peuple américain a élu son champion".

8h43 - Invité de RTL, Jean-Pierre Raffarin estime que la victoire de Donald Trump signifie que "Marine Le Pen peut gagner en France".

8h41 - Selon NBC et CNN, Hillary Clinton a appelé Donald Trump pour reconnaître sa défaite.

8h34 - L'agence de presse américaine Associated Press annonce que Donald Trump est élu président des États-Unis.

8h25 - Donald Trump est visiblement attendu très prochainement sur la scène de son QG à Manhattan. En attendant, le candidat républicain suit attentivement les résultats.

8h24 - Après s'est exprimé sur Twitter, Florian Philippot réagit sur RTL pour partager sa satisfaction vis-à-vis de cette probable victoire surprise de Donald Trump. "C'est une suite du Brexit. Je le vois comme le signe que les peuples reprennent leur liberté. Le peuple a choisi Donald Trump", estime le vice-président du Front national qui se réjouit de cette "mauvaise année pour l'oligarchie mondiale".

8h15 - Selon nos informations, l'Élysée avait préparé pour cette élection américaine une seule lettre de félicitations... qui devait être adressée à Hillary Clinton.

8h13 - Après Ségolène Royal, l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin sera l'invité de RTL Matin à 8h40.

8h03 - Le directeur de campagne de Hillary Clinton vient d'annoncer qu'elle ne s'exprimera pas ce soir. John Podesta a également fait savoir qu'il considère le résultat encore incertain et qu'il ne reconnaît donc pas de défaite de sa candidate. Plus tôt dans la soirée, son équipe de campagne avait tweeté le message suivant : "Quoi qu'il arrive, merci pour tout".

7h59 - L'accord de Paris est-il menacé avec une élection de Donald Trump, qui considère le réchauffement climatique comme un "canular" ? Ségolène Royal, présidente de la COP21, se veut rassurante : "Il ne peut pas dénoncer l'accord de Paris qui prévoit qu'on ne peut pas en sortir pendant trois ans. Il ne peut pas empêcher sa mise en oeuvre. Les entreprises américaines sont les premières à se dire qu'elles vont bénéficier de l'accord. Il va falloir être extrêmement vigilant et riposter à chaque fois que des tentatives seront faites pour affaiblir cet accord".

7h56 - L'ancienne candidate à la présidentielle française partage l'analyse faisant état d'une démobilisation d'une partie des supporters de Bernie Sanders, rival d'Hillary Clinton durant les primaires démocrates.

7h53 - Ségolène Royal appelle à éviter à la fois une "banalisation" de ce résultat mais aussi à "éviter le catastrophisme".

7h52 - "Dans cette campagne, c'est vraiment ce qu'il y a de pire que l'on a vu et ça n'était pas un beau spectacle pour la démocratie", estime Ségolène Royal.

7h51 - Au micro de RTL, Ségolène Royal livre sa première réaction face à cette probable victoire de Donald Trump : "Je pense aux électeurs démocrates qui doivent être aujourd'hui dans une immense tristesse parce qu'ils ont défendu des valeurs, une vision. Ils se sont battus comme ils ont pu, avec Hillary Clinton qui est une femme courageuse et déterminée".

7h45 - Ambiance au Javits Center, où le clan Hillary Clinton est réuni, grâce à notre envoyé spécial.

7h43 - Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, est l'invitée de #RTLMatin. Elle répondra dans quelques instants, à 7h50, aux questions d'Élizabeth Martichoux.

7h42 - Selon l'agence américaine Associated Press, Donald Trump est en passe de s'imposer en Pennsylvanie qui dispose de 20 grands électeurs. Si cela se confirme, il disposerait alors de 264 grands électeurs sur les 270 requis. CNN estime pour sa part que Donald Trump va également prendre le dessus dans le Michigan. Mais pour l'instant, c'est encore "too close to call", c'est-à-dire que les chiffres sont trop serrés pour proclamer encore une quelconque victoire.

7h35 - Sur Twitter, Marine Le Pen adresse d'ores et déjà ses "félicitations au nouveau président des États-Unis Donald Trump et au peuple américain libre". La présidente du Front national a été imitée par Florian Philippot qui se réjouit de voir que "le peuple ne se laisse pas dicter ses choix par une oligarchie". Il a également écrit : "Leur monde s'effondre. Le nôtre se construit". Jean-Marie Le Pen, sur RTL, estime par ailleurs que la victoire de Trump montrerait que cela "montre que la diabolisation est une foutaise". Pour le moment, les résultats ne permettent pas de désigner un vainqueur.

7h33 - On est encore dans l'attente de résultats dans huit États. Il faut surveiller en particulier la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin et New Hampshire. À eux quatre, ils totalisent 50 grands électeurs. Selon les projections, Donald Trump est légèrement en tête. Or, le candidat avec le plus de voix dans ces États repart avec la totalité des grands électeurs, selon le principe du "winner-takes-all". Donald Trump n'est donc qu'à un pas d'une victoire, mais rien n'est encore joué.

7h28 - Les craintes de nombreux Américains face à une victoire de Donald Trump sont telles que le site d'immigration du Canada sature. En effet, le serveur du site a cessé de répondre face aux nombreuses connexions de personnes visiblement curieuses de savoir comment faire pour se rendre chez le pays voisin.

7h25 - Alors que le dernier bureau de vote a fermé à 7h (heure française) en Alaska, Donald Trump fait toujours la course en tête avec 244 grands électeurs contre 215 pour Hillary Clinton après la proclamation des résultats dans 42 États sur 50. Pour rappel, il faut atteindre la barre des 270 pour s'imposer.

7h20 - Vous pouvez aussi suivre en direct sur RTL notre édition spéciale de #RTLMatin avec Yves Calvi jusqu'à 9h30.

7h17 - Sur les réseaux sociaux, les internautes partagent en nombre l'indicateur du très sérieux New York Times qui prédit désormais une victoire de Donald Trump à 95%. Au début de l'élection, ce même outil donnait pourtant une avance confortable à sa rivale. Face à l'inquiétude soudaine que génère sur Twitter cette "aiguille", un responsable du journal, Nate Cohn, a fait savoir que leur dispositif "surestime" sans doute les chances du candidat républicain. Il le considère néanmoins comme le favori à l'heure actuelle.

7h08 - Au QG de Hillary Clinton, les militants angoissent. La soirée avait pourtant bien commencé avec des résultats positifs, mais avec l'avance que prend désormais Donald Trump, certains fervents supporters sont en larmes, comme nous le rapporte notre envoyé spécial.

6h54 - Alors que la course à la Maison Blanche favorise toujours Donald Trump, deux autres élections font également toujours rage. Au Sénat, les démocrates possèdent pour l'instant 46 sièges contre 48 pour les républicains, qui perdent un siège. Du côté de la chambre des Représentants, les républicains maintiennent le contrôle avec 223 sièges contre 160 pour les démocrates.

6h35 - Avec 48,9 % contre 45 %, Hillary Clinton remporte l'état du Nevada. L'un des états pivots de cette élection, il était prédit pour tomber entre les mains de la démocrate. La candidate remporte donc 6 grands électeurs. Elle remonte donc à 215 grands électeurs.

6h18 - Les résultats entre Donald Trump et Hillary Clinton sont particulièrement serrés dans trois états, selon les estimations de CNN. Dans le New Hampshire (4 grands électeurs) , le républicain mène 47,9 % contre 47 %. Dans le Michigan (16), la démocrate a rattrapé une partie de son retard, le score affichant désormais 47,8 % contre 47,1 %. Près de 25 % des bulletins doivent encore être dépouillés. Et c'est en Pennsylvanie (20) que le score est le plus serré. Pourtant prédit pour Hillary Clinton, les candidats affichent une parfaite égalité à 48,2 % des suffrages.
 
6h12 - Selon les dernières informations, Donald Trump a remporté 245 grands électeurs contre 209 pour Hillary Clinton. Il reste encore des dépouillements en cours dans les états du Nevada (6 grands électeurs), Arizona (11), Minnesota (16), Wisconsin (10), Michigan (16), Pennsylvanie (20), Maine (4), New Hampshire (4) et Alaska (3). 

5h58 - Alors que les derniers bureaux de vote, notamment en Alaska, doivent fermer, les dernières estimations livrées par CNN et Politico montrent un Donald Trump devançant Hillary Clinton avec 232 grands électeurs. La victoire semble de plus en plus proche pour le candidat républicain, donné vainqueur dans l'Utah avec 52,9 % des voix. Le magnat de l'immobilier est également supposé remporter le Wisconsin et le Michigan, respectivement 10 et 16 grands électeurs. Il devance l'ancienne secrétaire d'État de 2 à 4 points.

5h42 - Selon les données livrées par l'AFP, Donald Trump remporte l'Iowa avec 50,9 % des suffrages contre 43,3 % pour la démocrate. La perte de cet état est un énorme revers pour Hillary Clinton, l'Iowa ayant voté pour Barack Obama en 2008 et 2012.

5h39 - À une heure de la fermeture des derniers bureaux de vote, Hillary Clinton est toujours devancée par Donald Trump, 209 contre 223 grands électeurs. Les résultats tombés en Californie, Oregon et Washington pour la démocrate ont été pris en compte dans le calcul. Les 44 grands électeurs de la Floride et de la Caroline du Nord ont été ajoutés aux nombres de Donald Trump.

5h32 - D'après les données révélées par l'Associated Press, Hillary Clinton obtiendrait la victoire dans l'état de Washington, et donc ses 12 grands électeurs.

5h20 - Selon les premières estimations de CNN, Hillary Clinton remporterait l'Oregon et ses 7 grands électoraux avec 53,4 % contre 40,2 % pour Donald Trump. Près de 30 % des bulletins de vote doivent encore être dépouillés.

5h06 - Avec 51,2 % des voix contre 46,1 %, Donald Trump remporte l'État-clé de Caroline du Nord.

5h02 - Les bureaux de vote de la côte ouest sont désormais fermés. Selon les premières estimations livrées par CNN, Hillary Clinton remporterait la Californie, et ses 55 grands électeurs, mais aussi Hawaï. Si ces résultats sont confirmés, la candidate démocrate passerait la barre des 190 grands électeurs. 

4h53 - Selon l'Associated Press, après l'Ohio, Donald Trump remporterait la Floride, qui compte 29 grands électeurs. Depuis plusieurs heures, cet état était au centre de toutes les attentions. Le républicain l'emporterait avec 49,2 % contre 47,7 %. En 2012, Barack Obama avait remporté cet état, le confortant dans son avance sur Mitt Romney.

4h49 - Selon CNN, Hillary Clinton aurait acquis 131 grands électeurs contre 169 pour Donald Trump. Un candidat a besoin de 270 grands électeurs afin de remporter une présidentielle.

4h35 - Après dépouillement de 96,5 % des bulletins de votes, Hillary Clinton remporte la Virginie et ses 13 grands électeurs. 

4h31 - Selon les premières estimations livrées en direct par CNN, Hillary Clinton remporterait le Colorado avec 48,8% des voix, l'Iowa avec 57,2 % contre 27,8 % pour Trump, et la Pennsylvanie avec 51 % des voix.

4h25 - Donald Trump remporte l'état-clef de l'Ohio, avec 53,4 % du vote populaire, contre 42,2 %. Traditionnellement, cet état a toujours été à majorité républicaine. Le républicain ajoute donc 18 votes à ses grands électeurs. De son côté, selon l'Associated Press, Hillary Clinton aurait acquis le Nouveau-Mexique.

4h09 - Les résultats favorables à Donald Trump ont fait dévisser les marchés américains mardi soir dans les contrats à terme.
Vers 21H40 à New York, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones chutait de près de 480 points, cédant 2,63% tandis que celui sur l'indice S&P 500 glissait de 3,13%. 

4h01 - Dans le camp Clinton, on se montre un poil défaitiste à ce stade du dépouillement : "Cette équipe a de quoi être tellement fière. Peu importe ce qu'il se passe ce soir, merci pour tout", a ainsi écrit la candidate dans un tweet.

3h58 - Ambiance au QG de Donald Trump...

3h50 - Selon un baromètre du New York Times actualisé en temps réel, Donald Trump aurait 59 % de chance d'emporter la présidentielle. À 3h du matin, la grande gagnante était Hillary Clinton, avec 71 % de chances de victoire.

3h40 - L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo, qui avait ouvert sur une hausse modérée mercredi avant d'hésiter, a chuté de 2,23% à la mi-journée alors que l'issue du scrutin présidentiel américain reste pour l'instant très incertain. 

3h33 - Hillary Clinton cède face à Donald Trump. Selon les dernières estimations, la démocrate a remporté 104 grands électeurs contre 138 pour le républicain. Pour l'instant les états acquis à la cause de la candidate sont les suivants : New York, Vermont, Massachusetts, Rhode Island, New Jersey, Delaware, Maryland, Washington DC, Connecticut, et Illinois. Dans le camp Trump, on célèbre la victoire des états de l'Indiana, Kentucky, Virginie occidentale, Caroline du Sud, Oklahoma, Tennessee, Mississipi, Alabama, Texas, Nebraska, Dakota Nord et Sud, Wyoming, Kansas, Arkansas et Louisiane.

3h31 - En Virginie, Donald Trump prend davantage d'avance. Il devancerait la démocrate d'un peu plus d'un point, avec 48,1 % contre 46,8 %. S'il venait à emporter cet état, ce serait une surprise, la Virginie étant un état longtemps prédit pour rallier le camp démocrate.

3h20 - Dans l'Ohio, autre état pivot important, le candidat républicain est donné gagnant avec 51,5 % des voix (contre 44,4 %). Pour l'instant, seuls 46 % des bulletins ont été dépouillés. Les premières estimations donnaient pourtant la démocrate gagnante.

3h16 - En Floride, le résultat est plus serré que jamais. Selon CNN, Donald Trump mènerait avec 49,3 % des votes contre 47,6 % pour Hillary Clinton. Cet état est l'un des états les plus scrutés lors d'une élection présidentielle. Quelque 93 % des bulletins ont été dépouillés, le résultat définitif ne devrait bientôt plus être un mystère. En jeu : 29 votes électoraux, qui pourront le cas échéant assuré la victoire d'un des candidats.

3h07 - Hillary Clinton remporterait l'état de New York avec plus de 78 % des voix, selon les premières estimations livrées par CNN. De son côté, Donald Trump mènerait au Texas, avec 49,7 % des votes. Si ces résultats sont confirmés, le républicain remporterait 38 votes du collège électoral.

3h - Les bureaux de vote de 14 nouveaux états ferment.

2h50 - Les républicains conservent le contrôle de la Chambre des représentants.

2h40 - Marco Rubio a été réélu sénateur de Floride. L'ancien candidat à la primaire républicaine, élu pour la première fois au Sénat américain en 2010, n'a accordé qu'un timide soutien à Donald Trump pour la dernière ligne droite de la campagne présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Hillary Clinton Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785666698
Présidentielle américaine : revivez la victoire de Donald Trump
Présidentielle américaine : revivez la victoire de Donald Trump
MINUTE PAR MINUTE - Donald Trump a proclamé sa victoire, après avoir obtenu les 270 grands électeurs. Hillary Clinton l'a appelé pour reconnaître sa défaite. Le républicain succède à Barack Obama et devient le 45e président des États-Unis.
https://www.rtl.fr/actu/international/en-direct-presidentielle-americaine-trump-passe-en-tete-avec-138-grands-electeurs-contre-104-pour-clinton-7785666698
2016-11-09 03:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Zzn5djNP3zRXuYJxYnMUtg/330v220-2/online/image/2016/1109/7785673124_donald-trump-a-new-york-le-9-novembre-2016.jpg