1 min de lecture États-Unis

Donald Trump traite Joe Biden de "lèche-cul" de Barack Obama

Devant 20.000 supporters, le président américain a parlé pendant 1h45. Un long discours durant lequel il a multiplié les attaques contre ses adversaires.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Donald Trump traite Joe Biden de "lèche-cul" de Barack Obama Crédit Image : Stephen Maturen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Elise Denjean

Donald Trump plus agressif que jamais. Le président américain a multiplié les attaques personnelles contre ses adversaires démocrates, jeudi 10 octobre, lors d'un meeting dans le Minnesota. L'un de ses plus gros meetings de campagne, le premier depuis qu'il est menacé par une procédure de destitution pour avoir demandé à son homologue ukrainien d'enquêter sur la famille Biden.

Face à une foule de casquettes rouges et de tee-shirts frappés du slogan "Les policiers avec Trump", le locataire de la Maison blanche, déchaîné, a laissé éclater sa frustration pendant 1h45. Ses supporters étaient présents en masse : 20.000 personnes à l'intérieur, des milliers, voire des dizaines de milliers à l'extérieur. 

Pour l'occasion, Donald Trump a repris ses arguments habituels au sujet de la procédure de destitution qui le vise. Il a notamment parlé de "chasse aux sorcières". Le chef d'État américain a également testé de nouvelles formules auprès de la salle. Au sujet de Joe Biden, son possible rival à la présidentielle de novembre 2020, il n'a pas mâché ses mots. "Un mauvais sénateur", a-t-il lancé. "Il a été un bon vice-président simplement parce qu'il a compris comment être lèche-cul avec Barack Obama". 

>
10. Joe Biden peut-il battre Trump en 2020 ? Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :

Ses partisans très en colère

Et alors que le meeting se tenait dans une ville et un État démocrate, les partisans de Donald Trump ont dénoncé "un coup d'État", "un complot contre le Président". Selon eux, les démocrates ont peur "car ils pensent qu'ils ne peuvent pas gagner contre Donald Trump". Certains d'entre eux parlent même de "guerre civile" si la procédure de destitution aboutissait, s'affirmant "prêts à prendre les armes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Joe Biden
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants