2 min de lecture États-Unis

Donald Trump dénigre les journalistes qu'il considère comme "malhonnêtes"

Le président des États-Unis s'est montré très vindicatif envers les médias qu'il accuse de vouloir minimiser le succès populaire lors de sa prestation de serment, vendredi 20 janvier.

Donald Trump au siège de la CIA, à Langley le 21 janvier 2017
Donald Trump au siège de la CIA, à Langley le 21 janvier 2017 Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

À peine investi à la Maison-Blanche, Donald Trump mène une "guerre" contre les médias. À l'occasion d'une visite attendue au siège de la CIA, samedi 21 janvier, le président des États-Unis s'est emporté contre les journalistes. Selon lui, ils font partie "des êtres humains les plus malhonnêtes de la Terre".

La raison de cette colère ? La couverture de sa cérémonie d'investiture. Le chef d'État américain reproche aux médias d'avoir minimisé le nombre de personnes ayant assisté à sa prestation de serment, à Washington. "Honnêtement, cela avait l'air d'un million et demi de personnes, cela allait jusqu'au Washington Monument", a-t-il affirmé. Seulement, si la police américaine ne fournit pas de chiffres, en principe, lors des manifestations, les images aériennes diffusées vendredi 20 janvier par les télévisions américaines parlent d'elles-même. En effet, la foule, clairement inférieure à un million et demi de personnes, n'allait pas jusqu'au Washington Monument.

Ce fut la plus grande foule jamais vue lors d'une investiture, point barre

Sean Spicer, porte-parole de Donald Trump
Partager la citation

Les photos aériennes prises lors de la cérémonie d'investiture du 45ème président des États-Unis ont été comparées à celles capturées lors de la cérémonie de Barack Obama et là encore, le constat est sans appel : la foule était notoirement plus faible que celle qui s'était rassemblée au même endroit lors des deux prestations de serment du désormais ex-président américain, en 2009 et en 2013.

À lire aussi
Kamala Harris le 21/01/2019 États-Unis
États-Unis : Kamala Harris se lance dans la course à la Maison blanche

Mais ce constat est loin d'être partagé par Donald Trump et son équipe. Le porte-parole du milliardaire, Sean Spicer, s'en est pris aux journalistes depuis la salle de presse de la Maison Blanche. "Ce fut la plus grande foule jamais vue lors d'une investiture, point barre", a-t-il affirmé, sans fournir d'éléments concrets pour appuyer ses dires. "Nous allons demander à la presse de rendre des comptes", a-t-il encore lancé en élevant la voix. "Les Américains méritent mieux et tant qu'il sera le messager d'un mouvement, Donald Trump s'adressera directement à eux", a ajouté Sean Spicer qui a refusé de répondre à la moindre question des journalistes présents. 

La foule lors de la cérémonie d'investiture de Donald Trump (à gauche) comparée à la foule présente pour celle de Barack Obama en 2009 (droite). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786866628
Donald Trump dénigre les journalistes qu'il considère comme "malhonnêtes"
Donald Trump dénigre les journalistes qu'il considère comme "malhonnêtes"
Le président des États-Unis s'est montré très vindicatif envers les médias qu'il accuse de vouloir minimiser le succès populaire lors de sa prestation de serment, vendredi 20 janvier.
https://www.rtl.fr/actu/international/donald-trump-denigre-les-journalistes-qu-il-considere-comme-malhonnetes-7786866628
2017-01-22 12:43:55
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2woMOW6l1mbLCCyksKSz_w/330v220-2/online/image/2017/0122/7786867223_donald-trump-au-siege-de-la-cia-a-langley-le-21-janvier-2017.jpg