2 min de lecture Diplomatie

Diplomatie : un fromage peut-il conduire à une réunification de Chypre ?

Le halloumi, un fromage traditionnel chypriote, a été inscrit le 12 avril par l'UE au registre des appellations d'origine protégée (AOP). Un premier pas vers une possible "réunification de l'île", en partie turque ?

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Diplomatie : un fromage peut-il conduire à une réunification de Chypre ? Crédit Image : FLORIAN CHOBLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Fromage et diplomatie à la Une de Libération ce mercredi 28 avril. En photo, une assiette très orientale débordant de petit fromage grillé aux poivrons, le tout posé sur une carte de la Méditerranée, juste à côté de l'île de Chypre, et ce titre, "la diplomatie du halloumi". Il faut avouer que c'est intrigant. 

Chypre, c'est vrai, c'est un casse-tête diplomatique. Depuis 1974, l'île est divisée par une ligne verte avec les Grecs au sud, les Turcs au nord. Chypre a intégré l'Union européenne en 2004. Sauf que la République turque de Chypre, au nord, n'est reconnue que par les Turcs. Bref, c'est le bazar. Il faudrait réunifier tout ça, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. 

Il y a une petite porte d'entrée, un truc que le Nord et le Sud ont en commun : le fromage précisément. En l'occurrence le fameux halloumi le trésor national chypriote, qu'on appelle "Hellim" dans la partie turque. Mais c'est tout pareil : une pâte à base de lait de chèvre et de brebis, saumurée et salée, légèrement caoutchouteuse. Il ne fond pas quand on le passe au grill, c'est même meilleur comme ça, paraît il. 

Un fromage très "identitaire"

C'est dans cette petite porte gastronomique que l'Europe a mis les pieds, il y a presque six ans, en entamant des négociations pour attribuer une appellation d'origine protégée au halloumi. Ce fromage "est très identitaire", disait un diplomate français. "C'était très bien vu de s'emparer du sujet pour obliger les deux parties de l'île à se parler. Le halloumi, ça paraît picrocholin, alors que l'enjeu géopolitique est énorme", ajoute-t-il.

À lire aussi
Recep Tayyip Erdogan
Chypre : Erdogan appelle à des pourparlers sur la base de "deux États séparés"

Alors les discussions ont débuté en juillet 2015. L'ancien président de la Commission, Jean-Claude Juncker, s'en souvient très bien. Il faisait une chaleur d'enfer à Chypre pour ne rien arranger, dit-il dans Libé. La rencontre avec le leader turc de Chypre du Nord et le président de la République de Chypre s'est déroulée dans une baraque en tôle sur la ligne verte. "C'était un vrai four et on était tous en costume. Moi, j'ai tombé la veste, mais les Chypriotes, eux, sont restés stoïques", raconte-t-il. 

Le ciment d'une réunification de Chypre ?

La négociation a pourtant duré des heures et des heures et des mois et des années. L'enjeu était de permettre aux Chypriotes turcs d'exporter leur fromage dans toute l'Europe, et pas seulement en Turquie et dans quelques pays arabes. Ça n'était pas gagné puisque pour la première fois, il fallait appliquer une norme communautaire au territoire turc. Mais pour appliquer la norme, il faut des contrôles. 

Or, reconnaître les contrôles effectués par la République turque de Chypre, c'était officialiser l'existence de cet État qui n'existe pas pour l'Europe (quand on vous dit que c'est le bazar). N'empêche que ça a marché. Ça a pris six ans, mais ça y est. Le 12 avril, le halloumi a officiellement obtenu son à AOP. Tout repose sur une entité indépendante, le Bureau Veritas, qui va vérifier que le cahier des charges de l'arrêté est respecté.  

Pour pouvoir exporter, les Chypriotes turcs vont devoir investir. Ça devrait permettre un développement du nord. Et le pari à terme, et c'est d'ancrer l'économie de la partie turque dans l'Union européenne. Car désormais, au nord comme au sud, les petits producteurs se réjouissent. "Nous serons mondialement connu pour ce fromage", disent-ils, un fromage que Jean-Claude Juncker n'a jamais aimé, il l'avoue, mais qui sera peut-être le ciment d'une réunification de Chypre. Qui sait ? Halloumi en arabe, ça veut dire "mon petit rêve charmant"...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Commission européenne Libération
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants