3 min de lecture Accident

Crash d'Ethiopian Airlines : qui sont les victimes françaises du crash ?

ÉCLAIRAGE - Une Bretonne de 35 ans membre d'une association qui lutte contre l'usage du plastique, un professeur des écoles de 39 ans basé à Nairobi, un Franco-tunisien de 38 ans... Voici les profils des victimes françaises identifiées du crash du Boeing 737.

Un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines s'est écrasé avec 157 personnes à bord, dimanche 10 mars 2019
Un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines s'est écrasé avec 157 personnes à bord, dimanche 10 mars 2019 Crédit : HO / TWITTER ACCOUNT OF ETHIOPIAN AIRLINES / AFP
Vincent Serrano
et AFP

Les identités et les profils des victimes du crash du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines sont dévoilés au fur et à mesure. Dimanche 10 mars, 157 personnes avaient trouvé la mort en Ethiopie quelques minutes seulement après le décollage de l'avion, qui effectuait la liaison entre la capitale Addis Abeba et Nairobi, au Kenya.

Ce mardi 12 mars, la France a décidé d'interdire "à titre conservatoire" les Boeing 737 MAX de son espace aérien, a annoncé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), alors que les interdictions de survol de ces appareils se multiplient dans le monde entier.

Les Nations unies sont particulièrement en deuil, avec la perte d'une vingtaine d'employés travaillant pour différentes agences ou organisations affiliées. Parmi les victimes, on dénombre aussi 9 Français. Trois d'entre elles ont été identifiées pour le moment. Les familles et proches des victimes françaises ont été reçus mercredi 13 mars au Quai d'Orsay.

À lire aussi
Crash en Éthiopie : ce que montre les données des boîtes noires accident
Crash de l'Ethiopian Airlines : ce que montrent les données des boîtes noires

Xavier, un professeur qui préparait son mariage

Xavier Fricaudet devait reprendre les cours lundi 11 mars. Ce professeur des écoles de 39 ans était basé à Nairobi, dans le Kenya, depuis septembre dernier. Avec ses élèves, il insistait beaucoup sur les arts, notamment la peinture et la photo, qu'il tentait de transmettre aux autres.

Il avait d'abord enseigné en Guyane pendant huit ans avant de rejoindre l'école française de Saint-Pétersbourg, en Russie, pendant trois ans. C'est là-bas qu'il avait rencontré sa fiancé, avec qui il partageait une passion pour les voyages. Avant le crash, il avait passé quelques jours en Russie avec elle. Le couple devait se marier en juillet. 

Jointe au téléphone par RTL, sa mère évoque "un garçon plein de vie, à l'esprit vif". Elle ajoute : "Petit, déjà, il ne tenait pas en place". "C'était un garçon super gentil, qui a toujours aimé voyager. C'est triste, très triste", a affirmé au Journal-de-Saône-et-Loire André Mamessier, le maire de Saint-Didier-en-Brionnais, commune dont est originaire Xavier Fricaudet.

Sarah, une Bretonne de 35 ans

Autre victime française, Sarah Auffret, une franco-britannique de 35 ans originaire du Finistère, membre d'une association qui lutte contre l'usage du plastique et qui propose des expéditions dans l'Arctique. Elle devait rejoindre l'Assemblée de l'environnement de l'ONU qui s'est ouverte lundi 11 mars.

"Elle était professeure de français au Japon quelques années. Après, elle est allée en Norvège, et là elle a fait guide touristique. Elle a appris le norvégien hyper vite et plus ça allait, et plus elle était engagée", a témoigné auprès de RTL Maryse Turcy, correspondante à Ouest-France et souvent en contact avec elle.

"C'était une fille entière, très lumineuse, les pieds sur terre, une belle fille de l'intérieur", a ajouté Maryse Turcy.

Karim, un militant panafricain de 38 ans

Franco-tunisien, Karim Saafi, 38 ans, était le cofondateur du Forum de la jeunesse de la diaspora africaine en Europe (Adyfe). Il devait intervenir devant le Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine à Nairobi.

"Il fédérait, donnait de l'espoir. Son apport à la jeunesse des quartiers populaires est immense", a déclaré au Parisien son ami d'enfance, l'humoriste français Yassine Belettar.

Établi à Bruxelles depuis plusieurs années, Karim Saafi portait notamment un projet d'ouverture d'une école artistique à Molenbeek, une commune bruxelloise où vivent de nombreux immigrés maghrébins. 

Jean-Michel et Suzanne Barranger

Suzanne et Jean-Michel Barranger, respectivement âgés de 63 et 66 ans, préparaient depuis un moment déjà ce voyage en Éthiopie. Ils habitaient Montbazon en Indre-et-Loire. Lui est un ancien salarié de l'usine Michelin de Joué-les-Tours et était ces dernières années connu pour être un bénévole très impliqué dans l'association des Chevaliers du faucon noir qui lutte pour la sauvegarde de la forteresse de la ville de Montbazon. Il est décrit comme quelqu'un d'une extrême gentillesse, toujours le sourire.

Clémence Boutant

Originaire d'Île-de-France, cette mère de deux enfants s'était installée il y a quatre ans au Petit-Bornand en Haute-Savoie. Elle travaillait dans l'humanitaire, en Suisse, au sein d'une ONG.

Camille Geoffroy

Après avoir quitté son école à Lyon en 2016, la jeune femme, tournée vers l'humanitaire habitait au Kenya.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident International Ethiopie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797190986
Crash d'Ethiopian Airlines : qui sont les victimes françaises du crash ?
Crash d'Ethiopian Airlines : qui sont les victimes françaises du crash ?
ÉCLAIRAGE - Une Bretonne de 35 ans membre d'une association qui lutte contre l'usage du plastique, un professeur des écoles de 39 ans basé à Nairobi, un Franco-tunisien de 38 ans... Voici les profils des victimes françaises identifiées du crash du Boeing 737.
https://www.rtl.fr/actu/international/crash-d-ethiopian-airlines-qui-sont-les-victimes-francaises-du-crash-7797190986
2019-03-12 19:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aM2gksyCbuA2nC9KuR30sg/330v220-2/online/image/2019/0310/7797178528_un-boeing-737-d-ethiopian-airlines-s-est-ecrase-avec-157-personnes-a-bord-dimanche-10-mars-2019.jpg