1 min de lecture Confinement

En quoi consiste le reconfinement irlandais, qui pourrait inspirer le nôtre ?

Mercredi soir, Emmanuel Macron pourrait annoncer l'instauration d'un confinement similaire à celui mis en place en Irlande. Le protocole, plus souple qu'au printemps dernier, doit permettre de "célébrer Noël correctement".

Une femme devant un bar fermé de Dublin le  21 octobre 2020.
Une femme devant un bar fermé de Dublin le 21 octobre 2020. Crédit : Paul Faith / AFP
valentin
Valentin Deleforterie Journaliste

Peu de personnes auraient misé sur un nouveau confinement national, il y a encore deux semaines. C'est pourtant la piste que privilégierait actuellement l'exécutif. Emmanuel Macron pourrait annoncer, dès ce soir, le reconfinement du pays, sur un modèle proche de celui de l'Irlande.

Dès le 21 octobre, les Irlandais ont été appelés à rester chez eux pour une durée de six semaines. Le gouvernement a interdit aux différents foyers de se rendre visite et a décidé de fermer les commerces non-essentiels. Si l'activité des salles de sport n'est plus maintenue, la population peut néanmoins continuer de faire de l'exercice dans un rayon de 5 kilomètres autour du domicile. 

Jusque-là, le confinement irlandais ne diffère pas vraiment de celui mis en place au printemps dernier. Il se veut en réalité plus souple. Les crèches et les écoles primaires demeurent ouvertes, avec des aménagements visant à réduire le nombre d'élèves présents dans chaque classe. En pratique, rien n'a toutefois changé pour le moment, les écoliers se trouvant toujours en vacances.

Des exceptions au télétravail obligatoire

Les pubs sont quant à eux fermés à l'accueil du public, mais sont autorisés à faire de la vente à emporter. Si les rideaux de nombreuses boutiques ont dû baisser, les commerces dits "essentiels" sont maintenus : les supermarchés et quelques magasins de bricolage par exemple. 

À lire aussi
Assurances (illustration) confinement
Coronavirus : les assureurs ont-ils profité de la crise comme l'affirme Xavier Bertrand ?

Les entreprises compatibles avec le télétravail, désormais obligatoire, peuvent également poursuivre leur activité. Des secteurs clés de l'économie, comme le BTP par exemple, bénéficient toutefois de dérogations à la règle. Le confinement irlandais est prévu jusqu'au 1er décembre. Tandis que le nombre de cas quotidiens a quasiment réduit de moitié en une semaine, la promesse du Premier ministre de "célébrer Noël correctement" paraît désormais tout à fait réalisable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Irlande Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants