1 min de lecture Confinement

Coronavirus : un reconfinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à la France

Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a assuré ce mercredi 28 octobre qu'un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l'économie française. S'il était ordonné, le soutien aux entreprises serait renforcé.

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics
Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Ordonner un reconfinement coûterait très cher à la France. Un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l'économie française. C'est ce qu'a révélé le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt ce mercredi 28 octobre, alors que l'éventualité d'un reconfinement moins strict qu'au printemps n'est pas écartée par le gouvernement pour faire face à l'épidémie.

"Lorsque l'activité s'arrête pendant un mois entier, c'est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons. C'est plus de 10 milliards d'euros de dépenses d'intervention et c'est au moins 10 milliards d'euros de perte de recettes fiscales", a expliqué le ministre sur Sud Radio.

Il a notamment précisé que, depuis le début de la crise, l'État avait engrangé 70 milliards d'euros de recettes fiscales en moins. Le président de la République préside ce mercredi 28 octobre au matin un nouveau Conseil de défense pour décider de nouvelles mesures de restrictions face à la deuxième vague épidémique et doit s'exprimer à 20h00 à la télévision.

Le soutien aux entreprises serait renforcé

Ces derniers jours, l'exécutif prépare les Français à des mesures "difficiles", selon les mots du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui pourraient aller jusqu'à un reconfinement. Si une telle mesure était décidée, le gouvernement renforcerait encore le soutien aux entreprises les plus touchées a assuré Olivier Dussopt.

À lire aussi
L'Église catholique (illustration) confinement
Reprise des messes : la jauge des 30 fidèles pas toujours respectée dans le Nord

"Nous préparons les dispositifs qui seront nécessaires pour accompagner l'économie quelles que soient les mesures qui seront prises", a-t-il souligné. Cela conduirait aussi le gouvernement à aggraver ses prévisions économiques pour 2020. Il table pour l'instant sur une récession de 10% et un déficit public de plus de 10,2%.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Économie française Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants