1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : première demande d'autorisation d'un vaccin déposée aux États-Unis

Une première demande d'autorisation d'un vaccin contre la Covid-19 a été faite ce vendredi aux États-Unis, par le groupe pharmaceutique Pfizer et son partenaire BioNTech.

Un prototype de vaccin contre la Covid-19
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 Crédit : MLADEN ANTONOV / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Dix mois seulement après le séquençage du nouveau coronavirus, le groupe pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont demandé vendredi à l'Agence américaine des médicaments (FDA) d'autoriser leur vaccin contre la Covid-19. Il s'agit des premiers fabricants à le faire aux États-Unis ou en Europe.

La demande était attendue depuis plusieurs jours, suite à la publication des résultats de l'essai clinique mené depuis juillet sur 44.000 volontaires dans de multiples pays. Selon ces essais, le vaccin serait efficace à 95%, sans effets secondaires graves. Pfizer a confirmé à l'AFP avoir officiellement déposé vendredi le dossier auprès de la FDA. Les États-Unis et l'Europe pourraient autoriser le vaccin dès décembre

Un autre vaccin, par la société américaine Moderna, aussi efficace, est sur les talons de Pfizer, alors que le gouvernement de Donald Trump prévoit déjà de vacciner 20 millions de personnes à risques en décembre, puis 25 à 30 millions par mois. 

L'Europe aussi s'organise

En Europe, les pays s'organisent aussi : l'Espagne veut par exemple vacciner "une partie très substantielle de la population" au premier semestre. En France, le gouvernement anticipe déjà l'arrivée d'un vaccin et sa distribution, pour éviter d'avoir les pénuries que nous avons connues avec les masques au printemps dernier. 1,5 milliards d'euros ont déjà été budgetés pour l'achat des vaccins, des millions de doses ont été réservées en précommande, et cinq contrats déjà finalisés. 

À lire aussi
Des policiers procédant à un contrôle des attestations de déplacement et du port du masque, dans le métro, à Paris. (Illustration) confinement
Les infos de 18h - Confinement : la règle "une heure et un kilomètre" devrait évoluer

Prochaine étape : les experts des régulateurs américain et européen vont maintenant vérifier les données des essais cliniques, pour certifier que le vaccin est sûr et efficace. Dans un premier temps, la FDA accordera comme l'Europe une autorisation conditionnelle, liée à l'urgence sanitaire, et sans doute restreinte à certains groupes. Les enfants n'en feront initialement pas partie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus États-Unis Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants