2 min de lecture Vaccin

Coronavirus : la politique vaccinale européenne une bonne idée mal exécutée

ÉDITO - Face à la réactivité des Britanniques et des Américains lors des commandes de vaccins, la bureaucratie de l'UE pénalise la stratégie vaccinale contre le coronavirus.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
La politique européenne du vaccin : une bonne idée mal exécutée Crédit Image : AFP / EMMANUEL DUNAND | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Ryad Ouslimani

La guerre des vaccins est déclarée en Europe. C’est non pas la guerre de Troie, mais la guerre des trois : entre la Commission européenne, qui supervise l’approvisionnement en vaccins du continent, AstraZeneca, une compagnie pharmaceutique anglo-suédoise qui fabrique l’un des rares vaccins disponibles contre la Covid, et le Royaume-Uni.  

Tout a commencé avec un avertissement de l’industriel : les livraisons à l’Europe seront amputées des deux tiers au premier trimestre, à cause de problèmes de production. Alors que dans le même temps, le Royaume-Uni, lui, est massivement approvisionné, ce qui lui permet d’afficher l’un des meilleurs taux de vaccination du monde, plus de 11 vaccinés sur 100 habitants, contre 1,7 pour la France. En avril, tous les Britanniques de plus de 50 ans devraient être protégés. Du coup, la Commission exige qu’AstraZeneca utilise ses usines britanniques pour alimenter l’Europe, à la grande fureur de Londres !

La toile de fond de ce conflit, c’est la pénurie de produit par rapport à la demande. Et c’est la relative lenteur de l’Europe, dans la prise de commandes, qui a été plus tardive de trois mois que la commande britannique. Là encore, c’est la complexité et la lourdeur de l’appareil bruxellois qui est en cause, par rapport à la réactivité britannique. Toute cette affaire est une campagne de pub formidable pour le Brexit.

Les Britanniques et les Américains ont dégainé vite et fort

Dans un marché unique, confié l'approvisionnement à Bruxelles était nécessaire. Sinon, les petits pays auraient été écrasés par les gros, et les citoyens auraient été se faire vacciner dans les pays les mieux approvisionnés : le bazar. L’idée était donc bonne, mais l’exécution a été problématique. Du coup, il n’y a déjà plus de vaccin en Espagne, l’Allemagne fulmine aussi, et demande que Bruxelles interdise les exportations de vaccins fabriqués en Europe. Berlin est d’autant plus furieux que l’un des vaccins opérationnels, celui de Pfizer, a été inventé par une start-up allemande, et que le pays possède plusieurs unités de fabrication sur son sol.

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : vers un médicament par voie orale ?

Dans le retard des pays européens, deux causes se cumulent. Le fait de ne pas avoir anticipé les questions essentielles de logistique, qui sont plutôt du ressort des gouvernements nationaux, et la lenteur du processus de décision européen. Une inertie qui avait été pointée dès avril par le patron de Sanofi, qui avait lancé l’alerte. Puis par le patron de Moderna, fabricant américain d’un autre vaccin. Aujourd’hui par le patron d’Astra Zeneca. Et encore par le patron français de Valneva, une start-up française dont le vaccin potentiel sera livré au Royaume-Uni en priorité, pace que ses offres de services à la France et à l’Europe ont été ignorées. 

Tous les quatre disent la même chose : l’Amérique de Trump et les Britanniques ont frappé fort, tout de suiteen mettant beaucoup d’argent sur la table et beaucoup de volonté. Dans les années qui viennent, ces questions d’approvisionnements stratégiques et de pénurie vont se multiplier. C’est aujourd’hui la pharmacie, demain ce seront les composants électroniques et les matières premières. Nous sommes entrés dans l’ère de la confrontation des grandes puissances, et l’Europe ne l’a pas encore réalisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Union européenne Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants