2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : la Corée du Sud est le deuxième pays le plus infecté

142 nouveaux malades du coronavirus ont été confirmés en Corée du Sud. Au total, 346 personnes sont contaminées.

Un homme porte un masque à Séoul, où sont hospitalisés des malades du coronavirus Mers
Un homme porte un masque à Séoul, où sont hospitalisés des malades du coronavirus Mers Crédit : AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes au coronavirus a presque doublé en Corée du Sud, avec 142 nouveaux cas pour un total porté désormais à 346, ont annoncé les autorités samedi 22 février.

Si l'on exclut le foyer d'infection du paquebot Diamond Princess au Japon, la Corée du Sud est le deuxième pays à compter le plus grand nombre de cas au niveau national après la Chine, d'où l'épidémie est partie.

Une deuxième personne est décédée de la maladie Covid-19, a ajouté le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) dans un communiqué. Parmi les derniers cas d'infection répertoriés, 92 avaient un rapport avec un hôpital à Cheongdo, et les deux personnes décédées y avaient séjourné. "La plupart des patients de cet hôpital qui ont été diagnostiqués sont ceux qui y avaient été admis pour des troubles mentaux", a dit le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip, à des journalistes à Séoul.

Cette ville du sud du pays est le lieu de naissance de Lee Man-hee, le fondateur de l'Église de Shincheonji de Jésus, une secte chrétienne fortement touchée par le nouveau coronavirus. Il y a trois semaines, les funérailles du frère de Lee-Man Hee se sont tenues durant trois jours dans une salle appartenant à cet hôpital.

150 membres de la secte contaminés

À lire aussi
Le déconfinement, ici au Sacré Coeur à Paris, a débuté le lundi 11 mai en France coronavirus
Coronavirus : non, une deuxième vague n'est pas inévitable

Au total, plus de 150 membres de cette secte chrétienne ont été contaminées. La première de ces personnes à l'avoir été est une femme de 61 ans, qui ignorait avoir contracté la pneumonie virale et aurait transmis le virus, notamment en assistant à des offices religieux. Le président sud-coréen Moon Jae-in a demandé vendredi une "enquête approfondie" sur chacune des personnes ayant assisté à ces obsèques et aux offices religieux de Shincheonji.

La municipalité de Daegu, quatrième plus grande ville du pays (2,5 millions d'habitants), a conseillé à ses administrés de se confiner à domicile. Quelque 9.300 membres de l'Église de Shincheonji de Daegu ont été placés en quarantaine dans des installations spécifiques ou ont demandé à rester chez eux, a également annoncé le KCDC. 544 d'entre eux disent avoir des symptômes de la maladie, ont précisé des responsables médicaux.

Daegu et Cheongdo sont devenues vendredi des "zones à gestion spéciale", selon le gouvernement sud-coréen. De son côté, le commandement de la garnison de l'armée américaine installée dans la ville - qui représente un total d'environ 10.000 personnes - a restreint ses accès.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Asie Corée du Sud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants