1 min de lecture Santé

Coronavirus : des vacanciers inquiets du rapatriement de Français de Wuhan

Une trentaine de Français viennent d'être rapatriés de Chine. Mais leur présence dans un centre de vacances du Calvados inquiète certains touristes.

>
Coronavirus : les habitants du Calvados inquiets du rapatriement de Français de Wuhan Crédit Image : Gérard JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Julien Caillard Journaliste

L'épidémie de coronavirus vient troubler le quotidien de vacanciers. Placés en quarantaine, une trentaine de nouveaux rapatriés français vont être hébergés dans un village Pierre & Vacances du Calvados, à environ 15 kilomètres de Deauville. 

Sur place, nombreux sont ceux qui se demandent comment ce centre fréquenté a pu être choisi par les autorités. "C'est désarçonnant comme procédé", témoigne l'un d'entre-eux quand un autre indique : "Je trouve ça étonnant qu'on choisisse Pierre & Vacances comme centre de rapatriement alors qu'il y a des enfants qui sont là. Je trouve ça étrange comme choix."

Dans la matinée, ce jeudi 20 février, le préfet a expliqué que les rapatriés s'installeraient à l'écart des vacanciers, dans une partie privatisée. Une mesure insuffisante pour Annie, qui a mis fin à son séjour dès ce midi. "J'ai un bébé de 5 mois en fait, explique-t-elle. Du coup, là c'est pas possible de rester avec le bébé. Et puis même, là, c'est pas des vacances. De savoir qu'on est dans le stress, c'est pas la peine."

Alain lui aussi est parti cet après-midi. "Normalement on devait rester ici jusqu'à samedi matin, raconte-t-il. Mais avec nous, il y a notre fille et un bébé de 4 mois. Donc on ne veut absolument pas prendre de risque, même si soi-disant il n'y en a pas (...) C'était pas ce qu'on avait rêvé." Reste à savoir si ceux qui ont réservé pour la semaine prochaine vont bel et bien venir. Ce jeudi soir, rien n'est moins sûr.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants