2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l'Italie annonce plus de 1.000 morts en 24 heures

Le pays qui approche du pic épidémique vient d'enregistrer son pire bilan depuis le début de la pandémie.

Le maire de Ponte San Pietro, Marzio Zirafa devant une cargaison de cercueils
Le maire de Ponte San Pietro, Marzio Zirafa devant une cargaison de cercueils Crédit : Piero CRUCIATTI / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

L'Italie a annoncé vendredi 27 mars 2020 une hausse record de près de 1.000 morts du coronavirus en 24 heures, un bilan qu'aucun pays au monde n'avait atteint jusqu'à présent, selon des données officielles de la Protection civile.

Le nombre total de décès s'élève désormais à 9.134, en hausse de 969 par rapport à jeudi. La contagion continue toutefois de ralentir, avec une hausse de 7,4% du total des cas positifs (86.498), le plus faible taux depuis le début de la pandémie en Italie il y a plus d'un mois.

L'Italie pourrait atteindre "dans les prochains jours" le pic de l'épidémie de Covid-19 a estimé plus tôt dans la journée le président de l'Institut supérieur de la santé (ISS). "Je veux être clair sur un point. Nous n'avons pas atteint le pic, nous ne l'avons pas dépassé. Nous avons des signaux de ralentissement (du nombre de cas, ndlr) ce qui nous fait croire que nous en sommes proches, nous pourrions arriver au pic ces jours-ci", a déclaré devant la presse Silvio Brusaferro.

Relevant que "les mesures adoptées", comme le confinement des Italiens ou l'arrêt des activités dans tous les domaines non essentiels, "produisent leur effet", Silvio Brusaferro a tenu à souligner que "la croissance" du nombre de nouveaux cas "est en train de ralentir, mais ça ne baisse pas".

L'action positive de la distanciation sociale

À lire aussi
Des contrôles routiers à la frontière (Illustration). Europe
Déconfinement : la Belgique rouvrira le 15 juin ses frontières avec ses voisins européens

Fabrizio Pregliasco, un virologue, a estimé vendredi sur Radio Capitale qu'il n'y aura pas "un pic unique, parce que le pic italien est la somme des pics des provinces et des communes". 
"Du point de vue de l'Italie, la situation est légèrement positive sur les hausses des variations journalières, comme celles d'hier", a-t-il ajouté. C'est "le signe de l'action positive des mesures de distanciation sociale, ceci doit nous renforcer dans l'envie de continuer, parce que les résultats, nous le savions, ils arriveront le week-end prochain et les premiers jours de la semaine prochaine", estime Fabrizio Pregliasco.

Le président de la région la plus touchée, la Lombardie, Attilio Fontana, a de son côté appelé à ne pas surinterpréter l'accélération constatée jeudi du nombre de cas positifs dans sa province, avec plus de 2.500 tests positifs en plus contre 1.600 la veille. "Dans une phase de stabilisation, il peut arriver qu'il y ait un pic sur une journée", a-t-il dit, relevant la hausse du nombre de tests.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Italie Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants