1 min de lecture Santé

Coronavirus, Covid-19 ou 2019-nCoV : comment faut-il appeler cette épidémie ?

DÉCRYPTAGE - Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait tranché dès le début du mois de février, plus d'un mois après son apparition officielle à Wuhan.

Une pancarte de signalement du coronavirus en Inde (illustration).
Une pancarte de signalement du coronavirus en Inde (illustration). Crédit : Dibyangshu SARKAR / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

À la fin de l'année 2019, ce que l'on présentait alors comme "un mystérieux virus" est apparu en Chine. D'abord des dizaines, puis très vite de centaines de personnes ont été contaminées. C'est au début du mois de janvier que les scientifiques ont fini par identifier qu'il s'agissait d'un coronavirus, similaire au SRAS que l'on a connu en 2003.

D'après la définition que l'on trouve sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé, "les coronavirus font partie d’une famille de virus susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies". 

Le 11 février dernier, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé le nom définitif de ce nouveau coronavirus : Covid-19. Il a expliqué que "co" signifiait corona, "vi" virus et que "d" avait été choisi pour "disease" (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l'année de son apparition (2019).

Le Covid-19 a déjà tué 2.442 personnes en Chine

Ce dimanche 23 février, à l'heure où nous écrivons ces lignes, le Covid-19 a déjà tué 2.442 personnes en Chine. En Italie, le bilan se porte à deux morts, alors que près de 130 personnes sont contaminées et plus de 50.000 autres vivent désormais confinées dans le nord du pays. 

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Dans l'Hexagone, il ne reste plus qu'un seul patient hospitalisé et son état n'est plus préoccupant, selon les autorités. Le nouveau ministre, Olivier Véran, assure que la France "se prépare" à l'épidémie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé OMS Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants