1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Boris Johnson durcit les règles

Face à la recrudescence du coronavirus, le Royaume-Unis durcit les restrictions, notamment concernant les réunions et le confinement en cas de test positif au coronavirus.

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, a également contracté la maladie au printemps, et avait été admis en soins intensifs.
Boris Johnson, le Premier ministre britannique, a également contracté la maladie au printemps, et avait été admis en soins intensifs. Crédit : SCOTT HEPPELL / POOL / AFP
Aude Solente

Boris Johnson est réticent à imposer un deuxième confinement généralisé à tout le Royaume-Uni, mais il a néanmoins mis en place de nouvelles restrictions pour les habitants du nord, nord-ouest et du centre de l'Angleterre, soit les zones les plus touchées par la reprise de l'épidémie de coronavirus 

Dans le nord-est de l'Angleterre, dont par exemple Manchester, Capital rapporte que les Britanniques ne peuvent ainsi plus se rassembler entre différents foyers, ils n'ont plus la possibilité de prendre de la nourriture à emporter dans les pubs mais doivent obligatoirement y manger sur place, et les lieux de divertissement doivent fermer entre 22h et 5h du matin.

Pour le reste des zones les plus touchées, la Voix du Nord souligne qu'une obligation légale d'auto-confinement sera instaurée, à partir du 28 septembre, pour toutes les personnes testées positives ou pour les personnes à qui la NHS -l'équivalent britannique de la sécurité sociale- demanderait de rester isolées. 

Ainsi, si un Britannique est testé positif, il devra rester chez lui pour une période de 10 jours. S'il vit avec quelqu'un qui est atteint du virus, la période de confinement s'allonge à 14 jours

À lire aussi
Des gens réunis dans un bar à Bordeaux, devant l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron, le 28 octobre 2020. épidémie
Les infos de 6h - Coronavirus : reconfinement activé, les indicateurs sont alarmants

Un non respect de ces règles entraînera une amende de 1 090 euros. L'amende peut aller jusqu'à 10 911,60 euros en cas de violation répétées des règles. Pour les personnes dont les revenus sont limitées, l'amende est réduite à 545 euros, notamment s'ils ne peuvent pas télétravailler en période de confinement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Royaume-Uni Angleterre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants