2 min de lecture États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : pourquoi Trump s'est rendu sans masque en Pennsylvanie

Donald Trump a réalisé une visite à Allentown, en Pennsylvanie, dans un entrepôt de masques.

Une lettre d'Amérique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus aux États-Unis : pourquoi Trump s'est rendu sans masque en Pennsylvanie Crédit Image : MANDEL NGAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Capucine Trollion

Ça fait plus de deux mois que Trump ne peut plus de tenir de meetings électoraux, cela lui manque, donc son équipe organise désormais des visites présidentielles qui ressemblent à des réunions publiques. On a même eu le droit à la bande-son habituelle de ses meetings, donc Macho Man des Village People, vous comprenez le message. C’était dans un entrepôt de masques, avec des ouvriers.

Presque tous les officiels et responsables portaient des masques, sauf le Président, car il trouve que ça enverrait un message contradictoire avec ses efforts pour rassurer les Américains, pour les convaincre de reprendre au plus vite une vie normale, pour relancer l’économie. On en est désormais à 36 millions de demandeurs d’emploi de plus depuis le début de la pandémie. Donc, il craint que le masque ne brouille le message.

Et surtout Donald Trump trouve que ce serait un signe de faiblesse, or lui cherche toujours à projeter de la force, à la surjouer même.

Les sympathisants de Trump ne croient pas à la pandémie

Il a fait un discours devant les ouvriers, visiblement enthousiastes, mais ses partisans étaient dehors, par centaines, arrivés des heures à l’avance pour avoir une chance de le saluer au passage du cortège, massés le long de la route, comme dans un col du tour de France. Presque aucun ne portait de masque.

À lire aussi
Donald Trump à la Maison-Blanche, le jeudi 1er octobre 2020. sondage
Présidentielle USA : 83% des Français ont une opinion défavorable de Donald Trump

En discutant avec eux, pendant plusieurs heures, j’ai été frappé par le nombre de sympathisants trumpistes qui m’ont dit qu’ils ne croyaient pas à la pandémie, que tout cela était exagéré, fabriqué pour nuire aux chances de réélection du Président. Ils sont nombreux à m’avoir dit que les chiffres sont faux, artificiellement gonflés pour accuser le président Trump.

Ils étaient vraiment heureux de le voir, certains avaient accroché des dizaines de drapeaux à leur camionnette, dont des drapeaux Trump Rambo. Alors on sent souvent cet enthousiasme dans ces meetings. Mais, là, juste pour voir passer la voiture du président quelques instants, il y avait vraiment beaucoup de monde.

Trump n’était pas en Pennsylvanie par hasard

Ça a été l'Etat déterminant de sa victoire en 2016, et son rival démocrate Biden a décidé de venir le chercher sur ce terrain, d’en faire le champ de bataille de 2020. C’est là que Biden a lancé sa candidature, c’est là qu’il a installé son siège de campagne. Biden est né d’ailleurs en Pennsylvanie. Et cette ville, Allentown, dans un bassin minier, est un symbole ici de la désindustrialisation. Billy Joel a même écrit une chanson sur cette ville, qui est devenue un hymne de la classe ouvrière qui se sent déclassée. C’est grâce à elle que Trump a gagné en 2016, c’est grâce à elle qu’il espère gagner le 3 novembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants