1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus aux États-Unis : la Une choc du "New York Times" détournée
2 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : la Une choc du "New York Times" détournée

La Une du quotidien américain, qui a rendu hommage aux près de 100.000 morts de la Covid-19 aux États-Unis, a été détournée sur les réseaux sociaux avec une image de Donald Trump, jouant au golf ce week-end.

La Une du New York Times, dimanche 24 mai 2020
La Une du New York Times, dimanche 24 mai 2020
Crédit : AGUSTIN PAULLIER / AFP
Coronavirus aux États-Unis : la Une choc du "New York Times" détournée
03:21
Coronavirus aux États-Unis : la Une choc du "New York Times" détournée
03:21
Philippe Corbé - édité par Quentin Marchal

La Une du New York Times de ce dimanche 24 mai a fait le tour des réseaux sociaux. Le quotidien américain a décidé de publier en Une et sur plusieurs pages intérieures le nom de 1.000 morts du coronavirus aux États-Unis avec seulement leur identité, leur âge et une petite phrase courte de présentation. Ces 1.000 noms, visuellement très impressionnants, ne représentent que 1% du bilan officiel du nombre de morts, dans le pays.

"Ils ne sont pas seulement des noms sur une liste, ils sont nous" écrit le New York Times, qui voulait marquer les esprits avec une Une historique. Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont détourné cette Une en y superposant l'autre image du week-end, celle de Donald Trump, sur l'un de ses parcours de golf.

À cause du confinement, le président américain n'avait pas pu y jouer depuis début mars et la campagne de Joe Biden a récupéré les images volées de sa sortie en les montant avec des salles d'urgence et de réanimation et des graphiques avec le bilan du nombre de morts. Ce montage a atteint son objectif puisqu'il circule massivement sur les réseaux sociaux et surtout, il énerve Donald Trump qui a lancé une série de tweets colériques à ce sujet. 

La barre des 100.000 morts bientôt atteinte

Le président américain, qui se montre très discret ces derniers jours face aux chiffres officiels du nombre de morts lié à l’épidémie, avait toujours assuré que la barre symbolique des 100.000 décès ne serait jamais atteinte mais il s'avère qu'elle le sera dans les prochaines heures, ce lundi 25 mai. 
Aux États-Unis, les autorités sanitaires mettent en garde les Américains face à un possible relâchement, d'autant qu'ils profitent actuellement d'un week-end de trois jours. Le nombre de cas positifs à la Covid-19 repart à la hausse dans certains États et des regroupements massifs sur des plages ou à des fêtes ont été contestés.

À lire aussi

Cela a notamment agacé les commerçants et les restaurateurs qui plaident de leur coté pour une réouverture au plus vite et en sécurité. La principale agence sanitaire du pays demande de faire attention aux rats, qui sont plus nombreux et surtout plus agressifs dans les rues, en raison du manque de nourriture, lié à la fermeture des restaurants.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/