2 min de lecture Épidémie

Coronavirus au Portugal : 200 morts du Covid-19, l'état d'urgence prolongé

Le gouvernement portugais a décidé de prolonger l'état d'urgence mis en place depuis le 19 mars afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Le Premier ministre portugais Antonio Costa dans un centre militaire d'accueil des malades du Covid-19, le 30 mars 2020
Le Premier ministre portugais Antonio Costa dans un centre militaire d'accueil des malades du Covid-19, le 30 mars 2020 Crédit : CARLOS COSTA / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Si la situation est certes moins virulente qu'en Espagne, le Portugal a décidé mercredi 1er avril de prolonger l'état d'urgence imposé afin de lutter contre la pandémie de coronavirus. Le territoire compte à ce jour 200 morts, et l'épidémie de Covid-19 progresse doucement, ce qui oblige le gouvernement socialiste à maintenir les conditions actuelles imposées au 10 millions d'habitants. 

Les restrictions mises en place depuis le 19 mars sont moins strictes que celles du voisin espagnol, qui lui est touché de plein fouet avec quelque 9.000 morts recensés. Les Portugais sont sommés de rester chez eux à moins que leur travail ne les y oblige, mais ils peuvent sortir faire un peu d'exercice dans leur zone de résidence, ce qui est interdit en Espagne. 

Comme en France, ils peuvent aussi quitter leur domicile pour faire leurs courses et porter assistance à des proches en difficultés. Et si tous les commerces sont fermés, les supermarchés et les pharmacies restent ouverts. 

Le confinement "a donné des résultats"

L'exécutif socialiste "a émis un avis favorable au prolongement de l'état d'urgence dans les termes du décret qui lui a été soumis par le président de la République", le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, et qui doit être approuvé jeudi par le Parlement, a déclaré le Premier ministre Antonio Costa.

À lire aussi
Une femme se fait vacciner (photo d'illustration) coronavirus
Coronavirus : que sait-on sur le vaccin Moderna bientôt en phase finale de test ?

L'état d'urgence, qui a permis le confinement, est une mesure exceptionnelle qui ne peut pas être décrétée pour des périodes supérieures à deux semaines. Les mesures de restriction des mouvements de la population et de réduction de l'activité économique représentent "un effort (...) qui a donné des résultats", a fait valoir Antonio Costa en saluant le comportement "exemplaire" de ses compatriotes.

Au cours des deux dernières semaines, les autorités ont tout de même interpellé 84 personnes qui n'avaient pas de raison valable pour se déplacer et fermé quelque 1.600 établissements qui ne respectaient pas les normes temporaires mises en place pour garantir la sécurité de leur clientèle.

Parmi les 3.600 entreprises qui ont adhéré au dispositif exceptionnel de chômage partiel, la compagnie aérienne TAP Air Portugal a annoncé mercredi que 90% de ses près de 11.000 salariés en bénéficieraient. La TAP a annulé tous ses vols, à l'exception de ceux qui relient le territoire continental portugais aux archipels des Açores et de Madère, au moins jusqu'au 4 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants