1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Comment le Rafale est devenu, sur le tard, un succès commercial à l'étranger
2 min de lecture

Comment le Rafale est devenu, sur le tard, un succès commercial à l'étranger

ÉCLAIRAGE - Le Caire va acquérir 30 avions de combat Rafale supplémentaires. Une nouvelle commande qui préfigure d'autres opportunités commerciales pour l'avionneur français Dassault.

Un rafale de l'armée française (Illustration)
Un rafale de l'armée française (Illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Comment le Rafale est devenu, sur le tard, un succès commercial à l'étranger
02:17
Brice Dugénie

La France et l'entreprise Dassault ont officialisé mardi la vente de 30 avions de combat Rafale à l'Egypte. Après des années d'impopularité où l'avion réputé trop cher était invendable, les contrats se multiplient désormais pour l'avion de chasse tricolore. L'année 2021 est déjà une réussite pour Dassault.

En janvier déjà, la Grèce est devenue le premier pays européen à commander le Rafale : 18 exemplaires, dont 12 d'occasion. Quelques semaines plus tard, c'est l'Egypte qui a décidé d'en acheter 30 supplémentaires. Un contrat d'un montant de quatre milliards d'euros. Et d'autres opportunités devraient se présenter dans les mois qui viennent. 

La Finlande a finalisé un appel d'offres la semaine dernière pour l'achat de 64 avions de chasse. Et le Rafale est candidat. La Suisse veut 40 avions de combat. Là encore, le Rafale est sur la liste. Vendre aux partenaires européens est devenu pour la France et pour Dassault une priorité. Et ces deux pays, la Finlande et la Suisse, vont se décider avant la fin de l'année 2021. 

Une garantie économique

Et au-delà, il y a aussi d'autres négociations, avec l'Indonésie qui veut une quarantaine de chasseurs, la Croatie qui veut une douzaine d'avions d'occasion, les Émirats arabes unis qui regardent également. Et puis, il y a d'autres pays dont on ne veut pas nous donner les noms, car les discussions ne sont pas assez avancées. Là encore, pas de date, pas d'échéance. Mais on sait que les Indiens, qui ont déjà acheté 36 Rafale, veulent renouveler les 167 appareils de leur flotte. Alors évidemment, Dassault est sur les rangs. 

À lire aussi

Mais sur tous ces dossiers, bien sûr, ce renouvellement égyptien est très important parce que cela montre que les pays comme l'Egypte, qui ont déjà acheté du Rafale, sont satisfaits du produit et reviennent en acheter. Mais attention, la concurrence est rude. Il y a les fabricants américains Boeing, Lockheed Martin, le suédois Saab et l'européen Eurofighter sur tous ces dossiers. Évidemment, ils sont aussi présents.

Alors, en attendant ces décisions pour Dassault, c'est aussi une garantie économique immédiate, parce qu'avec l'Inde et le Qatar, qui attendent encore des avions, la Grèce en janvier, l'Egypte maintenant l'atelier Rafale à Mérignac, à côté de Bordeaux, va tourner au moins jusqu'en 2026 2026. Il reprendra ensuite la production pour les armées françaises.

Ça donne une visibilité à l'avionneur pour environ huit ans et pour tous les sous-traitants. Le programme Rafale, ça représente environ 7.000 emplois. Et d'ici 2027, 2028, 2029, Dassault espère évidemment que les discussions aboutiront à des contrats. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/