1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Rafale livrés à l'Inde : l'armement français fait toujours recette
2 min de lecture

Rafale livrés à l'Inde : l'armement français fait toujours recette

ÉCLAIRAGE - Les 5 premiers Rafale, sur un total de 36, ont été livrés à l'Inde, symbole d'un secteur majeur pour l'économie française.

Un rafale survolant la ville de Biscarosse (Landes), le 9 juin 2018 (illustration).
Un rafale survolant la ville de Biscarosse (Landes), le 9 juin 2018 (illustration).
Crédit : Nicolas TUCAT / AFP
Rafale livrés à l'Inde : l'armement français fait toujours recette
02:18
Rafale livrés à l'Inde : l'armement français fait toujours recette
02:18
Pierre Julien - édité par Jérémy Billault

La ministre des armées Florence Parly est en visite à New Delhi, en Inde, afin d'assister à la cérémonie officielle des toutes premières livraisons de Rafale à l'Inde. Le contrat, signé en septembre 2016, porte au total sur 36 appareils assemblés par Dassault Aviation à Bordeaux Mérignac.

Ce contrat est le symbole que le matériel militaire français fait  toujours recette. La France se classe 5e des pays exportateurs d'armes au monde selon le dernier rapport remis au parlement. Ce secteur représente 200.000 emplois dans l'Hexagone.

En 2019, les ventes ont rapporté la bagatelle de 8,3 milliards d'euros, notamment grâce au domaine naval et en particulier aux 2 milliards des 12 chasseurs de mines destinés aux marines belge et néerlandaise.

L'Europe supplante même le Moyen-Orient avec 45 % du montant total des commandes. Les pays du Golfe et du Moyen-Orient préfèrent diversifier leurs sources. Ils choisissent français, américain, européen, en profitant de leur concurrence effrénée. Ainsi l'Italien Leonardo a réussi au dernier moment à imposer ses hélicoptères en Égypte alors que la France semblait la mieux placée.

Les armes françaises décriées au Yémen

À lire aussi

L’Égypte, a été le tout premier client du Rafale en 2015. Or le fleuron des armées françaises semble battre un peu de l’aile après trois années blanches. Mais Dassault compte à nouveau sur l’Égypte et évidemment sur l'Inde pour obtenir  deux  nouvelles tranches de 36 avions. Les choses avancent également en Suisse, en Finlande et même du côté de la Grèce et de la Croatie pour de l'occasion. 

Ces ventes d'armes françaises sont condamnées par de nombreuses ONG. Amnesty International, en particulier, accuse la France de se rendre complice de crime de guerre. Au Yémen, les Saoudiens et leurs alliés Émiriens utilisent en effet contre la rébellion houthiste des frégates made in  France pour imposer un terrible  blocus.

 Et les obus ou missiles tirés par les chars Leclerc, les canons Caesar et les Mirage 2000 ne font pas toujours la différence entre combattants et civils innocents.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/