1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chloroquine : Nancy Pelosi inquiète de l'"obésité morbide" de Donald Trump
2 min de lecture

Chloroquine : Nancy Pelosi inquiète de l'"obésité morbide" de Donald Trump

La présidente démocrate de la Chambre a dit craindre que le président américain prenne de la chloroquine. Car, selon elle, il est doublement à risque face à ses effets indésirables, à cause de son âge et de son "obésité morbide".

Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019.
Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019.
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Thomas Pierre

"Cela ne va pas me faire de mal". Donald Trump a reconnu lundi 18 mai qu'il prenait de l'hydroxychloroquine à titre préventif contre le coronavirus. Et ce, au mépris des recommandations des autorités sanitaires américaines. 

"J'entends beaucoup de choses extraordinairement positives" sur ce médicament a assuré le président républicain. "Vous connaissez l'expression : qu'est-ce que vous avez à perdre?", a-t-il ajouté. "Cela ne va pas me faire de mal". 

Sauf que cette prise de chloroquine pourrait bien s'avérer dangereuse dans le cas de Donald Trump. Ces dernières semaines, plusieurs études ont mis en doute l'efficacité de cette molécule dans le traitement de la Covid-19. Les autorités sanitaires de plusieurs pays ont également mis en garde contre le risque d'effets secondaires, notamment cardiaques.

Ce qui n'a pas échappé à Nancy Pelosi. La présidente démocrate de la Chambre s'est ainsi inquiétée lundi sur CNN que le milliardaire prenne ainsi des risques, car, selon elle, il est doublement à risque, à cause de son âge, et, dit-elle, et de son "obésité morbide".

"Ce n'est pas une bonne idée"

À lire aussi

"Il est notre président et je préférerais qu'il ne prenne pas quelque chose qui n'a pas été approuvé par les scientifiques, particulièrement dans sa catégorie d'âge et, disons, dans sa catégorie de poids, appelée obésité morbide", a-t-elle ajouté. "Ce n'est pas une bonne idée". 

Une nuance est tout de même à apporter à cette remarque venue d'une adversaire politique. Même si Donald Trump, qui a 73 ans, est bien médicalement obèse selon les rapports médicaux de la Maison Blanche, il ne rentre pas dans la catégorie de l’ "obésité morbide". 

Lors de son dernier examen complet en février 2019, il a dépassé le seuil officiel pour être considéré comme obèse, avec un indice de masse corporelle de 30,4. Mais, il faut un IMC de 40 ou plus pour être considéré dans une obésité "sévère", également connu sous le terme d' "obésité morbide".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/