1 min de lecture Espagne

Catalogne : les indépendantistes renforcent leur majorité lors des élections régionales

Les partis indépendantistes obtiennent trois sièges supplémentaires au Parlement même si le candidat du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez est arrivé en tête.

Un candidat du Parti socialiste de Catalogne vote le 14 février 2021 lors des élections régionales de Catalogne
Un candidat du Parti socialiste de Catalogne vote le 14 février 2021 lors des élections régionales de Catalogne Crédit : HANDOUT / SOCIALIST PARTY OF CATALONIA (PSC) / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Jour d'élection en pleine pandémie en Catalogne. Les habitants de la région autonome votaient pour l'élection régionale ce dimanche 14 février, plus de trois ans après le referendum avorté sur l'indépendance de la Catalogne. Les partis indépendantistes ont renforcé leur majorité absolue au sein du parlement régional.

Selon des résultats partiels portant sur plus de 60% des bulletins, le candidat du Premier ministre Pedro Sanchez, l'ex-ministre de la Santé Salvador Illa, est arrivé en tête avec près de 24% des voix, soit 33 sièges sur les 135 du Parlement. Contrairement à ce qu'aurait espéré le Premier ministre espagnol qui veut briser la domination des séparatistes en Catalogne, les marges de manœuvre de Salvador Illa pour sceller des alliances seront trop faibles pour prétendre à la présidence de la région. Surtout que les partis indépendantistes se sont engagés à ne pas s'allier avec lui.

De leur côté, les indépendantistes obtiennent 33 sièges pour Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), 32 pour Ensemble pour la Catalogne (JxC) de l'ex-président régional Carles Puigdemont et 9 pour les radicaux de la CUP. C'est trois sièges de plus que sous la dernière mandature.

Contexte politique et sanitaire difficile

Cette élection se déroulait plus de trois ans après le referendum avorté sur l'indépendance de la Catalogne en octobre 2017, interdit par la justice et qui a provoqué à la fois des interventions policières brutales et l'exil de l'ancien président de Catalogne en Belgique, Carles Puigdemont

À lire aussi
faits divers
Espagne : 19 Français arrêtés dans un bordel au mépris des règles sanitaires

L'élection s'est aussi tenue dans le contexte de troisième vague épidémique de covid-19 que traverse l'Espagne depuis fin janvier. Des bureaux de vote supplémentaires ont été ouverts pour éviter les attroupements alors que le pays compte plus de 64.000 morts du coronavirus pour 47 millions d'habitants, dont plus de 9.000 pour la région de Catalogne. Le 8 février, le gouvernement de Catalogne a cependant allégé les restrictions sanitaires sur les salles de sport, les restaurants ou encore le couvre-feu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Indépendance Élections
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants