1 min de lecture Union européenne

Brexit : "Un no-deal, une situation perdante pour tout le monde", dit l'ambassadeur britannique

INVITÉ RTL - L'ambassadeur britannique à Paris, Lord Edward Llewellyn, s'est exprimé sur le Brexit dans l'impasse après le rejet par les députés britanniques du plan négocié par Theresa May.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Brexit : "Un no-deal, une situation perdante pour tout le monde", dit l'ambassadeur britannique à Pa Crédit Image : JUSTIN TALLIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Theresa May a réussi à sauver sa tête après avoir subi une défaite historique, avec le rejet de l'accord de Brexit, qu'elle avait négocié avec l'Union européenne, par les députés britanniques. Elle a désormais jusqu'à lundi 21 janvier pour présenter un plan B au Parlement. En attendant, ce matin la France a déclenché son plan lié à un no deal.

Pour autant, le Brexit n'est pas une mission impossible estime l'ambassadeur britannique à Paris. "C'est une mission qui est difficile et compliquée au niveau parlementaire. Maintenant, il faut trouver ce qui pourrait avoir l'aval du Parlement et c'est pour cela que la Première ministre a déclenché hier soir ses entretiens avec les autres partis et avec les autres parlementaires", a expliqué jeudi 17 janvier sur RTL Lord Edward Llewellyn.

À entendre les réactions de l'Union européenne, et notamment de la France, il semble difficile d'imaginer que les lignes puissent bouger et qu'un nouvel accord puisse être signé entre les deux parties.

"Ce que nous essayons de faire, c'est à la fois de respecter le résultat du référendum, mais en même temps protéger nos emplois et notre économie et nos liens économiques avec nos partenaires européens. Il faut maintenant établir ce qui serait possible et ce qui est négociable", précise Lord Edward Llewellyn.

À lire aussi
Un agriculteur avant l'ouverture du Salon de l'Agriculture à Paris. agriculture
Agriculture : "Attention, voici un nouveau grand débat", prévient Olivier Bost

Le spectre d'un no deal plane donc désormais, mais l'ambassadeur répète que cette option n'est pas souhaitée. "Tout le monde veut éviter un no deal. Un no deal serait une situation perdante pour tout le monde, y compris la France. Par contre, avoir un accord qui marche pour nous et nos partenaires c'est une situation qui pourrait bénéficier à tous."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Brexit Grande-Bretagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants