1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brexit "sans accord" : quelles conséquences pour l'économie et les citoyens ?
2 min de lecture

Brexit "sans accord" : quelles conséquences pour l'économie et les citoyens ?

ÉCLAIRAGE - Les députés britanniques ont rejeté lundi 1er avril les 4 solutions alternatives à l'accord de Brexit du gouvernement de Theresa May, lui aussi rejeté 3 fois.

Une caricature de Theresa May lors d'une manifestation pour un nouveau référendum sur le Brexit, le 23 mars 2019
Une caricature de Theresa May lors d'une manifestation pour un nouveau référendum sur le Brexit, le 23 mars 2019
Crédit : Isabel INFANTES / AFP
Brexit "sans accord" : quelles conséquences pour l'économie et les citoyens ?
01:40
La rédaction de M6

Un Brexit sans accord, "c'est chaque jour plus probable". Ce sont les mots de Michel Barnier, le négociateur de l'Union européenne pour la sortie du Royaume-Uni. Cette mise en garde arrive après un nouveau refus des députés britanniques. 

Theresa May leur a présenté 4 propositions alternatives à l'accord négocié avec Bruxelles en novembre dernierque les députés ont rejeté 3 fois au total. Mais à nouveau, lundi 1er avril, ces solutions n'ont pas convaincu le Parlement britannique. 

Le pays se retrouve ainsi à 10 jours de la date butoir du Brexit (le 12 avril), sans avoir trouvé d'accord sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Qu'est-ce que cela implique ? Du jour au lendemain, les liens entre le pays et l'UE seraient rompus, sans transition : le royaume quitte ainsi le marché unique et l'union douanière. 

De lourdes conséquences économiques

Les relations entre le pays et l'union seraient ainsi régulées par l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Les milieux économiques craignent des conséquences économiques lourdes. Des économistes du Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) ont estimé qu'un "no deal" entraînerait une baisse de 2,8% du PIB britannique, et de 0,8% de celui de l'Union européenne. 

À lire aussi

Les entreprises qui importent ou exportent depuis le Royaume-Uni vont aussi être touchées. De nouvelles taxes pourraient être mises en place, et elles auront à remplir de nouvelles déclarations de douanes. 

Pour les citoyens ?

Les citoyens britanniques et européens pourront aussi ressentir les effets d'un départ sans accord. Pour les clients de banques britanniques, les frais bancaires devraient augmenter et les procédures ralentir. C'est pourquoi plusieurs établissements financiers ont installé des filiales sur le continent. 

Les transports entre le royaume et le continent seront aussi perturbés. Les compagnies aériennes perdront le droit automatique de circuler entre les 2 territoires. Il en va de même pour l'Eurostar. Les files d'attente risquent également de s'allonger à l'entrée du tunnel sous la Manche, car de nouveaux contrôles pourraient être mis en place. 

La liste des conséquences d'un "no deal" est longue. L'unique alternative, outre le vote d'un accord d'ici 10 jours, est de reporter le Brexit. C'est une des solutions évoquée par Michel Barnier ce mardi 2 avril, "demander une prorogation plus longue de la période de l'article 50". Mais "une telle extension comporterait des risques importants pour l'UE, d'où la nécessité d'une justification solide", a-t-il prévenu.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/