2 min de lecture Brexit

Les infos de 22h - Brexit : Boris Johnson met au défi l'opposition d'une motion de défiance

Le Premier ministre était attendu de pied ferme mercredi devant les députés, au lendemain de la décision de la Cour suprême jugeant illégale sa suspension du Parlement, à l'approche du Brexit.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 22h - Brexit : Boris Johnson met au défi l'opposition d'une motion de défiance Crédit Image : HO / AFP / PRU | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et Christophe Pacaud

Boris Johnson persiste et signe devant le Parlement. Le Premier ministre britannique a mis au défi mercredi l'opposition de voter une motion de défiance, afin de débloquer la crise sur le Brexit, devant les députés réunis dans une ambiance surchauffée.

"Le Parlement doit soit se tenir à l'écart et laisser le gouvernement mettre en oeuvre le Brexit, soit présenter une motion de défiance", a déclaré le Premier ministre conservateur, au lendemain de l'arrêt historique de la Cour suprême qui a annulé sa décision de suspendre le Parlement.

Les députés ont "jusqu'à la fin de la séance aujourd'hui pour présenter une motion de défiance contre le gouvernement. Allez-y! Et nous pourrions la voter demain", a poursuivi Boris Johnson. "Auront-ils le courage de le faire ? Ou refuseront-ils d'en prendre la responsabilité ?", a-t-il exhorté, haussant la voix pour couvrir les huées des bancs de l'opposition.

"De quoi ont-ils peur ?"

"De quoi ont-ils peur ?", a lancé le Premier ministre, critiquant un "parlement paralysé" qui "continuera de saboter les négociations" sur le Brexit avec l'Union européenne, et réitérant ses appels à organiser des élections législatives anticipées.

À lire aussi
Boris Johnson au parlement, le 25 septembre 2019 Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson s'excuse de ne pas l'avoir réalisé comme promis

Cela lui permettrait de sortir du bourbier et d'avoir les coudées plus franches pour déployer sa stratégie sur le Brexit, jusqu'ici systématiquement mise en échec au Parlement depuis son arrivée au pouvoir fin juillet.

Mais le leader de l'opposition, le travailliste Jeremy Corbyn a rappelé que s'il souhaitait la démission de Boris Johnson, il ne soutiendrait pas la tenue d'élections tant que la menace d'un Brexit sans accord, ouvertement envisagé par Boris Johnson, ne serait pas écartée.

À écouter également dans ce journal

Trump - La Maison Blanche a publié mercredi 25 septembre la transcription de l'appel entre Donald Trump et le président ukrainien, au centre de la procédure de destitution lancée hier par les démocrates. 


Balance ton porc - Sandra Muller, l'initiatrice de #balancetonporc a été condamnée mercredi pour diffamation envers Éric Brion, qu'elle avait accusé de harcèlement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Boris Johnson Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants