1 min de lecture Justice

#BalanceTonPorc : “J’ai été victime du tribunal du buzz”, dit Éric Brion

INVITÉ RTL - Sandra Muller, l'initiatrice de #balancetonporc a été condamnée mercredi pour diffamation envers Éric Brion, qu'elle avait accusé de harcèlement.

fallait l'inviter- L'Entretien du jour Thomas Sotto
>
#BalanceTonPorc : "J'ai été victime du tribunal du buzz", estime Éric Brion Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Thomas Pierre

Il a été le premier "porc" dénoncé par la déferlante #balancetonporc. L'initiatrice de ce mot-clé emblématique de la vague de libération de la parole des femmes a été condamnée mercredi à Paris pour diffamation envers l'homme qu'elle avait accusé nommément de harcèlement, une décision dont elle va faire appel.

Le 13 octobre 2017, Sandra Muller tweetait le message suivant : "#balancetonporc !! toi aussi raconte en donnant le nom et les détails un harcèlent (sic) sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends". Message suivi quatre heures plus tard par un second tweet: "'Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit'. Eric Brion ex patron de Equidia #balancetonporc".

Invité de RTL, Éric Brion dit ce soir que son honneur a été lavé : "La décision est très claire. Elle est limpide. Elle est même assez sévère", reconnaît l'ancien patron qui a dit avoir vu sa vie "complètement ruinée". "C'est totalement une mort sociale", affirme-t-il deux ans après le début du mouvement. 

"#metoo à l'envers"

"#balancetonporc c'est #metoo à l'envers, parce que #meetoo c'est le résultat d'une enquête journalistique extrêmement fouillée qui a abouti à faire exploser le scandale Weinstein", explique Éric Brion. "#balancetonporc, c'est quelqu'un qui un jour donne un nom en pâture, réécrit un dialogue", poursuit celui qui s'estime aujourd'hui "victime de ce tweet". 

À lire aussi
Le 13 décembre 2012, Adam Lanza fait irruption dans l'école Sandy Hook de Newtown et tire sur les enfants et les professeurs États-Unis
États-Unis : le père d'un enfant abattu dans l’école Sandy Hook obtient 450.000 dollars

"Moi, j'ai été condamné par le tribunal du buzz", insiste-t-il. "Sur Twitter, on n'a pas d'avocat. Il n'y a pas d'appel. On est condamné, et on ne peut honnêtement rien faire". Les juges ont souligné, dans leur décision, "le retentissement exceptionnel mondial qu'ont eu ces deux tweets" et leurs conséquences pour Eric Brion: "isolement social" et lourde dépression.
Sandra Muller a été condamnée par le tribunal de Paris à payer 15.000 euros de dommages et intérêts au plaignant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Sexisme MeToo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants