1 min de lecture La France insoumise

"Le gouvernement utilise la répression de manière barbare", dénonce Éric Coquerel sur RTL

INVITÉ RTL - Après Jean-Luc Mélenchon qui qualifie de "barbares" les forces de l'ordre, le député de La France Insoumise Éric Coquerel dénonce la répression du gouvernement.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Forces de l'ordre "barbares": "Il y a une dérive autoritaire dans ce pays", dit Eric Coquerel sur RTL Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Thomas Pierre

Le torchon brûle entre Jean-Luc Mélenchon et le gouvernement. Christophe Castaner a demandé mercredi au chef de file de La France Insoumise de présenter des excuses pour avoir qualifié de "barbares" les forces de l'ordre.

Sur des vidéos tournées lors de la manifestation contre la réforme des retraites mardi 24 septembre à Paris, Jean-Luc Mélenchon discute avec des manifestants affirmant avoir été victimes de violences policières : "Oui, oui, C'est des barbares, soyez prudents, parce qu'ils ne s'arrêtent plus maintenant", leur répond le leader de la France insoumise. "Samedi, si j'y avais été (aux manifestations, ndlr), ils me tuent, ils attendent le prétexte. Et après c'est moi qui pleure de voir qu'ils vous éborgnent", ajoute encore Jean-Luc Mélenchon.

Invité de RTL, le député France insoumise Éric Coquerel justifie cette sortie de son chef de file : "La manière dont le gouvernement utilise la répression mérite le terme de 'barbare'", estime Éric Coquerel. "Je pense qu'on a un gouvernement, particulièrement monsieur Castaner qui depuis deux ans, notamment par rapport au mouvement des 'gilets jaunes', utilise la répression de manière barbare", précise-t-il. 

"Oui on peut avoir des mots forts"

"Il y a une dérive autoritaire dans ce pays", insiste le député de Seine-Saint-Denis en dénonçant les abus des forces de l'ordre. Près de 2.500 manifestants "gilets jaunes" ont été blessés depuis le début du mouvement. Certains grièvement, dont 24 éborgnés par des tirs de LBD et cinq qui ont eu la main arrachée. Au regard de ces faits, "oui on peut avoir des mots forts", justifie Éric Coquerel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon Christophe Castaner
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants