2 min de lecture Royaume-Uni

Brexit : après la victoire de Boris Johnson, quel est le calendrier ?

L'écrasante majorité obtenue par Boris Johnson et le camp conservateur jeudi 12 décembre ne laisse plus guère de doute sur un Brexit au 31 janvier. Un processus de sortie qui démarre dès ce vendredi pour le Premier ministre.

Brexit : après la victoire de Johnson, que se passe-t-il maintenant ?
Brexit : après la victoire de Johnson, que se passe-t-il maintenant ? Crédit : Niklas HALLE'N / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

La bataille du Brexit semble bel et bien terminée. À moins d'un énième rebondissement, les législatives largement remportée jeudi 12 décembre par le camp conservateur de Boris Johnson ont scellé le destin du Royaume-Uni, anéantissant au passage les derniers espoirs d'un second référendum. 

Le Premier ministre a gagné haut la main son pari d'obtenir une majorité absolue de députés à la Chambre des communes. Certain désormais de faire voter au Parlement l'accord de retrait qu'il a négocié avec l'Union européenne, il a renouvelé ce vendredi sa promesse de garantir le Brexit dès le mois prochain. "Je vais mettre fin à ces absurdités et nous allons le réaliser à temps d'ici au 31 janvier", a déclaré le dirigeant conservateur devant ses partisans.

Dès lors, quels sont les prochaines étapes pour Boris Johnson ? Le Royaume-Uni en aura-t-il terminé avec l'Union européenne dès le 1er février ? Pas si simple. 

Quel calendrier pour Boris Johnson ?

Après sa victoire écrasante, et l'obtention de la plus large majorité conservatrice à la Chambre des communes depuis Margaret Thatcher en 1987, Boris Johnson s'est rendu ce vendredi à Buckingham Palace pour être renommé Premier ministre par la reine Elizabeth II.

À lire aussi
Elizabeth II, le 23 décembre 2019 famille royale
Coronavirus : la reine Elizabeth II prépare un discours télévisé historique

Mardi 17 décembre, les députés nouvellement élus à la Chambre des communes choisiront leur "speaker" (président). Ils devraient, selon toute vraisemblance, reconduire Lindsay Hoyle, élu juste avant la fin de la dernière session pour succéder à John Bercow.

Deux jours plus tard, le 19 décembre, Boris Johnson annoncera alors son calendrier législatif, lors d'un discours de la reine, le second depuis octobre. Comme le veut la tradition, la souveraine lira la liste des textes législatifs qu'il espère mettre en oeuvre lors d'une cérémonie devant la Chambre haute du Parlement britannique, celle des Lords, non élus.

Vers un Brexit en douceur

À partir de cette date, Boris Johnson s'engagera rapidement à faire adopter par le Parlement l'accord de divorce qu'il a négocié avec l'Union européenne, pour assurer une sortie en douceur. Le Royaume-Uni devrait dès lors quitter l'Union européenne le 31 janvier, une date déjà reportée trois fois depuis le référendum de 2016.

Une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE, le pays entrera alors dans une phase de transition dans laquelle ses relations resteront inchangées avec les 27 jusqu'au 31 décembre 2020. Ce délai doit permettre aux deux parties de nouer une nouvelle relation en termes de commerce et de sécurité. 

Mais le Royaume-Uni pourrait aussi vouloir prolonger cette période pour un ou deux ans, mais doit informer l'UE de sa demande avant le 1er juillet, car aucune autre possibilité d'extension n'est prévue. Boris Johnson a déjà assuré qu'il ne demandera pas de temps supplémentaire à Bruxelles.

Le 31 décembre marquera alors la fin de la période de transition. Ce sera, en l'état, la fin des liens entre l'Union européenne et le Royaume-Uni tels qu'ils auront existé pendant 47 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Brexit Boris Johnson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants