1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Avion intercepté en Biélorussie : Washington renforce ses sanctions
1 min de lecture

Avion intercepté en Biélorussie : Washington renforce ses sanctions

Les États-Unis ont annoncé vendredi 28 mai, une série de sanctions contre la Biélorussie, après le détournement d'un vol Ryanair et l'arrestation d'un opposant politique à Minsk.

Photo de la Maison Blanche, Washington, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Photo de la Maison Blanche, Washington, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Camille Guesdon & AFP

Les États-Unis ont confirmé vendredi 28 mai, une série de sanctions contre la Biélorussie, après le détournement d'un vol Ryanair dimanche 23 mai et l'arrestation d'un opposant politique à Minsk. En plus de mesures déjà annoncées au cours des dernières semaines, Washington a déclaré dans un communiqué, élaborer avec l'Union européenne "une liste de sanctions ciblées à l'encontre de membres-clés du régime de Loukachenko".

Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche a affirmé que "le détournement forcé par le Bélarus, sous de faux prétextes, d'un vol commercial de Ryanair qui circulait entre deux états membres de l'Union européenne" et l'arrestation du journaliste Roman Protassevitch "constituent un affront direct aux normes internationales". Des sanctions économiques contre neuf entreprises publiques de la Biélorussie, réimposées en avril, à la suite de la répression des manifestations pro-démocratie, seront effectives le 3 juin. 

Washington déconseille à ses citoyens de se rendre en Biélorussie

Suite à la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko à la tête de la Biélorussie en 2006, Washington avait interdit toute transaction avec ces sociétés. Le Trésor américain avait ensuite suspendu ces sanctions en 2015 en saluant certains progrès, mais le gouvernement américain avait averti fin mars, que cette suspension pouvait ne pas être renouvelée lors de la prochaine échéance.

Pour l'instant, Washington déconseille de nouveau à ses citoyens de se rendre en Biélorussie : le pays est classé au niveau 4, "ne pas s'y rendre". Selon Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, l'Union européenne étudie de son côté la possibilité de sanctions contre la Biélorussie, qui pourraient viser les exportations de potasse et le transit du gaz russe, deux importantes sources de revenus pour le pays.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/