3 min de lecture Crash Air Algérie

Air Algérie : boîtes noires, localisation de l'avion, enquête... ce que l'on sait du drame

L'épave de l'avion de la compagnie Air Algérie qui s'est écrasé le 24 juillet au Mali a finalement été retrouvée. Aucun de ses passagers, parmi lesquels 54 Français, n'a survécu.

L'épave de l'avion Air Algérie a été retrouvée au Mali, près du Burkina Faso
L'épave de l'avion Air Algérie a été retrouvée au Mali, près du Burkina Faso Crédit : FAROUK BATICHE / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
et AFP

Le crash est confirmé pour le vol AH 5017. L'avion de la compagnie Air Algérie devait rallier Alger depuis Ouagadougou, au Burkina Faso, dans la matinée du 24 juillet. Le contact avec l'appareil a été perdu à peine 50 minutes après le décollage.

Où se trouve l'avion ?

L'épave de l'appareil a été retrouvée dans la région de Gao, dans le nord du Mali. Les débris ont été repérés dès le jeudi 24 juillet au soir, par un hélicoptère de l'armée burkinabè dans la zone de Gossi, proche de la frontière avec le Burkina Faso. L'information a été confirmée par les images prises par un drone de l'armée française, envoyé depuis Niamey au Niger.

Le nord du Mali est une région en proie aux insurrections touaregs et aux groupes islamistes terroristes. L'intervention de l'armée française, dans le cadre de l'opération Serval devenue aujourd'hui opération Barkhane, n'a que relativement pacifié la zone. Les lieux du crash ont été rapidement placés sous haute protection.

Des images filmées par France 2 montre la carcasse de l'appareil complètement désintégrée.

Qui sont les victimes ?

À lire aussi
L'épave de l'avion Air Algérie a été retrouvée au Mali, près du Burkina Faso Crash Air Algérie
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes

Les dernier bilan est de 118 morts. "Il n'y a, hélas, aucun survivant"a déclaré vendredi le président François Hollande. 54 Français se trouvaient à bord de l'appareil selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Les familles étaient nombreuses, en raison des vacances. Dix membres de la même famille, originaire de Chambéry, un couple et leurs trois enfants originaires de la Creuse ainsi que cinq habitants de Menet (Cantal), faisaient notamment partie du voyage.


Au moins 23 ressortissants du Burkina Faso étaient également sur la liste des passagers, ainsi que de nombreux Libanais, des Algériens et des Canadiens.

Quelles sont les pistes envisagées ?

Une boîte noire a d'ores et déjà été retrouvée sur les lieux du drame, a indiqué François Hollande. L'enregistreur de vol pourra fournir de précieuses indications aux enquêteurs sur les circonstances du crash. Il a été acheminé à Gao pour être examiné.

"Toutes les hypothèses, notamment climatiques", sont étudiées, a déclaré François Hollande. La piste d'un accident dû aux conditions météorologiques a été avancée, notamment par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Du côté des passagers, la secrétaire d'État aux Français de l'étranger, Fleur Pellerin, qui s'est immédiatement rendue sur place, a affirmé qu'aucun n'était "suspect".

La piste terroriste n'est pas complètement écartée, mais semble moins probable. Le secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, a écarté "la possibilité d'un tir depuis le sol, hautement improbable". De plus, la forme rassemblée des débris au sol laisse penser que l'avion n'a pas explosé en l'air, mais au moment de s'écraser à terre, ce qui exclurait une bombe.

Comment la France s'implique-t-elle dans l'enquête ?

La France participera activement aux investigations sur place. Vingt-et-un policiers et gendarmes, dont six enquêteurs de la gendarmerie des transports aériens (GTA), doivent arriver rapidement au Mali pour enquêter sur les circonstances du crash. Trois gendarmes déjà au Mali ont été dépêchés sur les lieux pour procéder à la sécurisation du site et aux premières constatations.

Un second détachement de onze gendarmes spécialisés doivent également rejoindre la zone du crash pour procéder à l'identification des victimes, épaulés par quatre policiers de la police scientifique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash Air Algérie Avions Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants