1 min de lecture Crash Air Algérie

Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes

REPLAY / INVITÉE RTL - Nathalie Police, du collectif des proches des victimes du crash de l'avion de la compagnie Air Algérie en juillet 2014, revient sur cette dernière analyse du BEA.

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes Crédit Image : FAROUK BATICHE / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Un an et demi après le crash d'un avion affrété par la compagnie Air Algérie, on en sait davantage ce soir sur ce qui a conduit à la catastrophe. Les enquêteurs français viennent de rendre public leur rapport final sur cette tragédie qui a fait 116 morts au Mali, dont 54 français en juillet 2014. Selon eux, les pilotes n'ont pas activé le système anti-givre. Et c'est la principale explication du crash de l'appareil.

Nathalie Police a perdu son père et son mari dans ce crash. Elle estime que ce n'est "pas si simple" de dire que ce n'était que de la faute des pilotes. "Il est vrai que la fonction anti-givrage n'a pas été activée, toutefois, les experts n'ont pas pu exploiter le CVR, la boîte de conversations. Il nous manque donc tout un pan d'informations. Comment expliquer ce déficit de réaction des pilotes ? Nous ne pouvons qu'émettre des hypothèses."

Nathalie Police veut que l'on applique les recommandations du BEA

Nathalie Police rappelle qu'il y a déjà eu des accidents antérieurs du même type, et que le BEA avait déjà formulé des recommandations. Le BEA vient de faire ce 22 avril 13 nouvelles recommandations. Mais parmi ces 13, 5 existaient déjà auparavant. "Si ces préconisations avaient été appliquées, nous n'aurions pas eu besoin de les refaire aujourd'hui", selon Nathalie Police.

À lire aussi
Des experts sur le site du crash de l'avion Air Algérie le 29 juillet 2014 Crash Air Algérie
Crash Air Algérie : le combat pour rapatrier le reste des corps

Les familles des proches attendent maintenant un suivi régulier régulier de ces préconisations. "Je pense que si un autre accident du même type arrive, et que nous avons rien fait pour l'empêcher je vais avoir du mal à faire mon deuil", conclut cette membre du conseil d'administratif du collectif des proches des victimes de cet accident.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash Air Algérie Avions Aviation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782949273
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes
REPLAY / INVITÉE RTL - Nathalie Police, du collectif des proches des victimes du crash de l'avion de la compagnie Air Algérie en juillet 2014, revient sur cette dernière analyse du BEA.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/crash-air-algerie-il-nous-manque-une-partie-des-informations-estime-une-proche-des-victimes-7782949273
2016-04-22 21:28:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5qeth54VIh08gbSIbI1Y2Q/330v220-2/online/image/2014/0725/7773409225_l-epave-de-l-avion-air-algerie-a-ete-retrouvee-au-mali-pres-du-burkina-faso.jpg