1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Antarctique : le plus grand iceberg du monde risque d’entrer en collision avec une île
2 min de lecture

Antarctique : le plus grand iceberg du monde risque d’entrer en collision avec une île

Le plus grand iceberg du monde devrait entrer en collision dans les prochains jours avec une île située au sud de l’océan Atlantique et menace ainsi la faune en bloquant l'accès à la nourriture.

Un iceberg (illustration)
Un iceberg (illustration)
Crédit : SIPA
Florise Vaubien

Une collision imminente qui inquiète la communauté scientifique. D'après l'Agence spatiale européenne, le plus grand iceberg répertorié au monde est sur le point d'entrer en collision avec l'île de Géorgie du Sud, située au sud de l’océan Atlantique, et menace ainsi la faune de ce territoire. Le gigantesque bloc de glace s'était décroché de l'Antarctique en juillet 2017 et dérivait depuis trois ans, explique CBS News

Surnommé "A68a", l’Iceberg, qui est actuellement à 150 km des côtes, mesure 4.200 km2, soit la superficie du département des Alpes-Maritimes et deux fois celle de l'île de Géorgie du Sud. D'après les informations du journal L'Indépendant, l'immense bloc de glace ne devrait pas frapper le littoral "directement" : les scientifiques pensent qu'il s'arrêtera "dans les eaux peu profondes de la côte", dans les prochains jours.

Quand bien même, l'iceberg pourrait représenter un danger pour les pingouins, les oiseaux et les phoques en les privant de l'accès aux eaux riches en poissons. De fait, cette île abrite une faune unique : près de 1,3 million de couples de manchots à jugulaire, 5 millions de phoques et 65 millions d'oiseaux nicheurs se partagent le territoire. 

L'iceberg pourrait rester coincé pendant 10 ans

Pendant cette période "cruciale" pour les pingouins et les phoques, à savoir l'élevage des petits, "la distance réelle qu’ils doivent parcourir pour trouver de la nourriture compte vraiment", explique auprès de CBS News le professeur Geraint Tarling du British Antarctic Survey. Dans un communiqué publié le mois dernier, il a indiqué que si les animaux "doivent faire un grand détour, cela signifie qu'ils ne reviendront pas vers leurs petits à temps pour les empêcher de mourir de faim". 

À écouter aussi

De plus, "il y a un danger que si cet iceberg reste coincé, il pourrait rester pendant 10 ans", a ajouté le spécialiste. Enfin, cette masse de glace pourrait également détériorer les fonds marins, notamment le corail et le plancton. 

Les chercheurs restent toutefois optimistes : "A68a" est riche en nutriments et pourrait, à terme, "alimenter le phytoplancton, procurant ainsi de la nourriture à toute la chaîne alimentaire".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/