1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : pourquoi l'évacuation de 200 chats et chiens fait polémique
1 min de lecture

Afghanistan : pourquoi l'évacuation de 200 chats et chiens fait polémique

Le Royaume-Uni a autorisé l'évacuation de 140 chiens et 60 chats, recueillis dans un refuge, tandis que les employés de l'association n'ont pas pu quitter Kaboul.

Un chien de l'association Nowzad à Kaboul avec un vétérinaire (illustration).
Un chien de l'association Nowzad à Kaboul avec un vétérinaire (illustration).
Crédit : WAKIL KOHSAR / AFP
Marie Gingault & AFP

Samedi, l'opération d'évacuation du Royaume-Uni en Afghanistan a pris fin avec un dernier départ d'un vol transportant ses derniers militaires. Des centaines d'Afghans éligibles au départ sont quand à eux restés sur place. Mais c'est pour une autre raison que le gouvernement britannique est vivement critiqué depuis dimanche.

Le Royaume-Uni a autorisé l'évacuation aérienne de Kaboul de 140 chiens et 60 chats, recueillis dans un refuge de la capitale afghane par l'ancien soldat Paul Farthing. Ce dernier a pu quitter l'Afghanistan à bord d'un vol spécialement affrété dans les dernières heures d'évacuation, samedi 28 août. "Nous sommes soulagés de confirmer que Farthing et les animaux ont quitté l’Afghanistan et sont en sécurité", a annoncé son association Nowzard, dans un post publié sur Facebook. 

Toutefois, face aux nombreux candidats au départ, cette évacuation de quelque 200 animaux a suscité de nombreuses critiques, provoquant la polémique. En effet, les employés afghans de Nowzad ainsi que leurs proches, n'ont pour leur part même pas pu parvenir jusqu'à l'aéroport pour y être évacués. L'association a promis de "faire le maximum pour les aider".

"Non seulement (Farthing) a abandonné son personnel afghan, mais ils ont fait monter leurs chiens dans leur avion au moment même où les Américains chargeaient leurs 13 victimes" de l'attentat de jeudi, s'est indignée une source britannique de défense citée par le journal The Times. "Que diriez-vous si j’envoyais une ambulance pour sauver mon chien plutôt que pour sauver votre mère ?, s'est pour sa part révolté l'élu britannique conservateur et ancien soldat Tom Tugendhat, cité par Le Huffpost. 

Le Premier ministre Boris Johnson a assuré que le Royaume-Uni a évacué 15.000 personnes d’Afghanistan en moins de deux semaines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/