1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : Joe Biden promet de "pourchasser" les auteurs de l'attentat de Kaboul
1 min de lecture

Afghanistan : Joe Biden promet de "pourchasser" les auteurs de l'attentat de Kaboul

Le président américain a également affirmé qu’il respecterait la date butoir du 31 août pour le retrait des troupes américaines d’Afghanistan, malgré l’attaque de Kaboul qui a tué douze militaires américains.

Joe Biden à la Maison Blanche, le 26 août 2021
Joe Biden à la Maison Blanche, le 26 août 2021
Crédit : Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Quentin Marchal & AFP

Le président américain Joe Biden a promis, ce jeudi 26 août, de "pourchasser" les auteurs de l'attentat qui a tué 12 militaires américains à proximité de l'aéroport de Kaboul, estimant que ses soldats étaient des "héros". "Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer", a-t-il affirmé à l'adresse des auteurs de l'attaque, ajoutant que les États-Unis répondraient "avec force et précision".

Ces soldats "étaient des héros qui étaient engagés dans une mission dangereuse et altruiste pour sauver d'autres vies", a-t-il souligné lors de sa prise de parole depuis la Maison Blanche. Joe Biden a également affirmé que les évacuations d'Afghanistan se poursuivraient malgré l'attentat. "L'Amérique ne se laissera pas intimider. Nous ne nous laisserons pas décourager par des terroristes. Nous ne les laisserons pas arrêter notre mission. Nous poursuivrons l'évacuation." a-t-il affirmé.

Enfin, Joe Biden a de nouveau confirmé qu'il respecterait la date butoir du 31 août pour le retrait des troupes américaines d'Afghanistan, malgré les critiques qui l'appellent, y compris au sein de son parti, à rester plus longtemps si nécessaire pour achever l'évacuation.

Il est encore possible d'évacuer les Américains et les Afghans qui sont éligibles "ces prochains jours, entre aujourd'hui et le 31" août, a affirmé le président américain. "Sachant qu'il pourrait très bien y avoir une nouvelle attaque, l'armée a conclu que c'est ce que nous devrions faire. Je pense qu'ils ont raison", a-t-il poursuivi.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/