2 min de lecture États-Unis

Accords d'entente entre Israël, Bahreïn et les Émirats : ce que cela va vraiment changer

Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont signé, le 15 septembre, des accords historiques de normalisation des relations à la Maison Blanche.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Accords d'entente entre Israël, Bahreïn et les Émirats : ce que cela va vraiment changer Crédit Image : The White House / Tia Dufour / H / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Aude Solente

Donald Trump a présidé, le 15 septembre, à la Maison Blanche la signature d'accords d'entente entre Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn. Il s'agissait là d'une cérémonie en grande pompe dont la mise en scène, dans les jardins de la Maison Blanche, rappelait la signature des accords de Camp David entre Israël et l'Egypte en 1978, celle des accords d'Oslo entre Israël et l'autorité Palestinienne en 1993 ou encore le traité de paix entre Israël et la Jordanie en 1994.

"Après des décennies de divisions et de conflits nous sommes témoins de l'aube, d'un nouveau Moyen-Orient" s'est vanté le Président Trump. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui est un soutien fidèle de Donald Trump estime même que ces accords peuvent mettre fin au conflit israélo-arabe et constituent un tournant de l'histoire de la région.

Un vrai tournant pour la région ?

Mais peut-on réellement parler d'un tournant ? Il s'agit, certes, d'un moment important mais attention aux illusions. Concrètement, c'est surtout le rétablissement formel de relations diplomatiques entre les trois pays. Une normalisation des relations entre pays qui n'ont jamais été en guerre et travaillaient déjà ensemble de façon informelle depuis plusieurs années. 

L'idée est de constituer une alliance implicite contre Téhéran. Unis ensemble contre l'Iran, c'est l'axe de politique étrangère de Donald Trump au Moyen-Orient. D'ailleurs le Président américain a laissé entendre que l'Arabie Saoudite pourrait également signer un accord avec Israël. 

À lire aussi
Joe Biden, en campagne en Pennsylvanie, un des "swing states" États-Unis
Présidentielle américaine : qu'est-ce qu'un "swing state", primordial aux candidats ?

En revanche, ces accords ne régulent en rien la situation au Proche-Orient. Ils ne mentionnent pas l'arrêt de l'annexion de territoires palestiniens par l'Etat hébreux. Ils ne changent rien à la question palestinienne ou plutôt, ils isolent encore un peu plus les palestiniens. 

Donald Trump peut-il faire de la signature de ces accords un argument électoral ? Si les élections ne se jouent généralement pas sur la politique étrangère, Trump peut néanmoins en faire un argument non négligeable. Notamment parce que le soutien ferme à Israël est très attendu par le camp conservateur. Pour Donald Trump c'est une manière de crédibiliser son bilan diplomatique et de montrer qu'il est un négociateur hors pair

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Benjamin Netanyahu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants