1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Gaza : les images choc de la répression israélienne sur la Palestine
1 min de lecture

Gaza : les images choc de la répression israélienne sur la Palestine

DIAPORAMA - Lundi 14 mai a été marqué par des violences à la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Au moins 59 Palestiniens ont perdu la vie dans des tirs de l'armée israélienne, alors qu'ils manifestaient contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem.

Des dizaines de milliers de manifestants palestiniens près de la frontière israélienne protestent contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai 2018
Des dizaines de milliers de manifestants palestiniens près de la frontière israélienne protestent contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai 2018
Crédit : Jack GUEZ / AFP
Des dizaines de milliers de manifestants palestiniens près de la frontière israélienne protestent contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai 2018
Un Palestinien lance une pierre en direction d'Israël lundi 14 mai à la frontière avec la bande de Gaza
Israël a toujours assumé "ces opérations d'assassinats ciblés", selon Amélie Ferey.
Pluie de tirs de gaz en direction du côté palestinien de la frontière avec Israël lundi 14 mai
Un enfant palestinien arbore un drapeau national lors de la manifestation contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai
Un soldat israélien tente d'éteindre le feu à la frontière avec Gaza embrasé par les manifestant palestiniens
Une image d'un manifestant palestinien tenant ses deux béquilles en l'air lundi 14 mai
Les proches et la famille de Mahmoud Abu Taima, tué pendant la manifestation, se retrouvent pour les funérailles. Au moins 59 Palestiniens ont été tués lundi 14 mai
Un homme porte un drapeau palestinien pendant les heurts entre l'armée israélienne et les manifestants gazaouis lundi 14 mai
Un bébé de 8 mois est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant la manifestation palestinienne à Gaza lundi 14 mai 2018
Des dizaines de milliers de manifestants palestiniens près de la frontière israélienne protestent contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai 2018 Crédits : Jack GUEZ / AFP
Un Palestinien lance une pierre en direction d'Israël lundi 14 mai à la frontière avec la bande de Gaza Crédits : SAID KHATIB / AFP
Israël a toujours assumé "ces opérations d'assassinats ciblés", selon Amélie Ferey. Crédits : MOHAMMED ABED / AFP
Pluie de tirs de gaz en direction du côté palestinien de la frontière avec Israël lundi 14 mai Crédits : MOHAMMED ABED / AFP
Un enfant palestinien arbore un drapeau national lors de la manifestation contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai Crédits : MAHMUD HAMS / AFP
Un soldat israélien tente d'éteindre le feu à la frontière avec Gaza embrasé par les manifestant palestiniens Crédits : JACK GUEZ / AFP
Une image d'un manifestant palestinien tenant ses deux béquilles en l'air lundi 14 mai Crédits : MOHAMMED ABED / AFP
Les proches et la famille de Mahmoud Abu Taima, tué pendant la manifestation, se retrouvent pour les funérailles. Au moins 59 Palestiniens ont été tués lundi 14 mai Crédits : SAID KHATIB / AFP
Un homme porte un drapeau palestinien pendant les heurts entre l'armée israélienne et les manifestants gazaouis lundi 14 mai Crédits : THOMAS COEX / AFP
Un bébé de 8 mois est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant la manifestation palestinienne à Gaza lundi 14 mai 2018 Crédits : MAHMUD HAMS / AFP
1/1
AFP

La répression a été violente. Un bain de sang qui a coûté la vie à au moins 59 Palestiniens. Ils étaient environ 10.000 à manifester à la frontière avec Israël lundi 14 mai 2018, pour protester contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem le même jour. Un rassemblement qui a vite dérapé en affrontements entre l'armée israélienne et les manifestants.

La Turquie a décidé de convoquer l'ambassadeur d'Israël et appelle les pays musulmans à "reconsidérer" les relations avec Israël. L'Allemagne et Londres ont réclamé une enquête indépendante sur les faits, le Kremlin est inquiet, la Chine appelle à la retenue... La communauté internationale est sous le choc après qu'au moins 59 Palestiniens ont perdu la vie par des tirs à balles réelles de l'armée de l'État hébreu.

Un bébé de huit mois, Leila al-Ghandour, est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène. Il n'est pas clair dans l'immédiat à quelle distance se trouvaient l'enfant et sa famille de la barrière de sécurité. Ce lundi 14 mai est vite devenue la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans l'enclave palestinienne. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/