1 min de lecture Seconde Guerre mondiale

Vosges : en jardinant, il tombe sur la plaque d'un soldat de 39-45 et la rend à sa famille

Un habitant des Vosges a sollicité les internautes pour remettre l’objet à la famille de l’ancien soldat, qui vit maintenant à Perpignan.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
La famille d'un soldat de 39-45 retrouve sa plaque plus de 80 ans plus tard Crédit Image : Samuel Goldschmidt / RTL | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Samuel Goldschmidt édité par Maxime Magnier

À Bettoncourt (Vosges) un homme, en donnant un coup de bêche, est tombé sur une plaque de soldat datant de 1925 et il vient de retrouver sa famille.

Car après son coup de bêche providentiel, la semaine dernière, Étienne Cladidier a nettoyé la plaque pour pouvoir initier des recherches en ligne. "Je l’ai fait passer sur Facebook et de là, j’ai eu énormément de partages de gens qui m’ont appelé pour me donner des renseignements. Et hier soir, à 20h50, j’ai reçu un coup de téléphone à mon domicile de la belle-fille et du fils de Monsieur Dupré Constant Jean-Baptiste. Ils habitent maintenant près de la frontière espagnole, à Perpignan", a-t-il témoigné au micro de RTL.

Constant Dupré est né dans le Territoire de Belfort en 1905. Il a peut-être perdu ou laissé sa plaque dans la débâcle de 1940. Car il a combattu lors de la Seconde Guerre mondiale. Il est mort en 1985. Tous ces renseignements ont été collectés collectivement en huit jours à peine.

Étienne Cladidier a retrouvé la plaque de Constant Dupré.
Étienne Cladidier a retrouvé la plaque de Constant Dupré. Crédit : Samuel Goldschmidt / RTL

"Même si on est dans une époque qui est un peu anxiogène, ça fait tellement du bien de pouvoir ramener ces quelques souvenirs à ces personnes. Je pense que tout le monde est content d’y avoir participé. Et quelque part, c’est un travail de groupe, moi je suis juste un intermédiaire", a ajouté le jardinier vosgien.

À lire aussi
police
Vosges : appel à la vigilance face aux arnaques à la crevaison

Si Étienne Cladidier a pris cela tellement à coeur, c’est qu’il cherche lui-même des renseignements sur son oncle germain, tué à la frontière tunisienne en 1957 pendant la guerre d’Algérie. L’appel est lancé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seconde Guerre mondiale Vosges
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants