1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Véhicule : il souhaite immatriculer sa nouvelle voiture et découvre qu'elle est gagée
1 min de lecture

Véhicule : il souhaite immatriculer sa nouvelle voiture et découvre qu'elle est gagée

Avec sa conjointe, Quentin a acheté un véhicule à un particulier. Alors qu’il veut le faire immatriculer, il découvre qu’il est gagé. L’ancienne propriétaire ne se serait pas acquittée d’une dette...

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Il souhaite immatriculer sa nouvelle voiture et découvre qu'elle est gagée
01:18:59
Emmanuelle Brisson

Le 15 juillet 2020, Quentin achète avec sa conjointe un véhicule à un particulier au prix de 3.500 euros. D’entrée, il investit 6.500 euros pour remettre en état ce véhicule. Il passe ensuite avec succès le contrôle technique avant d’entreprendre les démarches pour le faire immatriculer le 1er octobre dernier. Seulement, là, c’est la douche froide.

L’organisme en charge de la remise des titres sécurisés lui apprend que la voiture est gagée. En cause, une déclaration valant saisie en date du 25 septembre 2020 pour une dette non-acquittée par la vendeuse. La déclaration a beau être postérieure à l’achat, la préfecture ne veut rien savoir...

L’huissier en charge de l’affaire non plus. Il refuse toute mainlevée. Pour lui, Quentin n'est pas propriétaire du véhicule ! Quant à la vendeuse, elle lui promet de s’occuper du problème auprès de l’administration. Mais, malgré ses multiples relances, rien n’est fait. Aujourd’hui, Quentin se retrouve dans une impasse.

Quentin ne peut pas revendre le véhicule

Sans carte grise à son nom, sa femme ne peut ni rouler avec ce véhicule, ni le revendre. Pour parer à l’urgence, Quentin a dû acheter une voiture de fortune à 900 euros pour qu’elle puisse se rendre sur son lieu de travail.

À lire aussi


Quentin a contacté Julien Courbet et toute son équipe afin que la vendeuse trouve une solution auprès de l’administration pour que le véhicule ne soit plus gagé et qu'il puisse enfin l’immatriculer.

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/