1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Ski : "Rouvrir les pistes en mars, c'est comme rouvrir les plages en octobre", dénonce le Club Med
1 min de lecture

Ski : "Rouvrir les pistes en mars, c'est comme rouvrir les plages en octobre", dénonce le Club Med

INVITÉ RTL - "Sauver la montagne du désespoir" : le patron du Club Med, Henri Giscard d'Estaing, a appelé les autorités à rouvrir rapidement les stations de ski avant qu'il ne soit trop tard.

Une station de ski (illustration)
Une station de ski (illustration)
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Ski : "Rouvrir les pistes en mars, c'est comme rouvrir les plages en octobre", dénonce le Club Med
06:09
Ski : "Rouvrir les pistes en mars, c'est comme rouvrir les plages en octobre", dénonce le Club Med
06:09
Yves Calvi - édité par Florise Vaubien

Henri Giscard d'Estaing entend "sauver la montagne du désespoir". Le PDG du Club Med a lancé un appel au Premier ministre Jean Castex. Il demande une ouverture des stations de ski dès que possible et attend la réponse de l'exécutif français.

"La décision doit être prise mercredi. Il y a plusieurs enjeux : les vacances de dizaines de milliers de familles en février et la survie de l'un des rares leaders français, la montagne française, qui avait réussi à prendre une position très forte dans le monde", explique le PDG. La France a-t-elle encore le temps de sauver la saison hivernale ? "Mercredi, il est encore temps de sauver la saison, après ce sera trop tard car rouvrir les pistes en mars, c'est comme rouvrir les plages en octobre", redoute Henri Giscard d'Estaing.  

Pour cette saison, Henri Giscard d'Estaing vise la clientèle française et estime que les stations de ski peuvent mettre en place un protocole sanitaire efficace. "Il faut regarder les faits : en raison de la fermeture des frontières, il y aura moitié moins de personnes. Un travail a été fait pas tous les opérateurs pour assurer les meilleures conditions de sécurité", détaille le directeur. 

"Nous demanderons, par exemple, à nos clients de se faire tester avant de venir. Dans notre club en Suisse, il y a des limitations du nombre de personnes à table et des horaires à respecter", poursuit-il, précisant que des robots ont été installés pour "prendre la température à tout moment".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/