1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Secteur de l'eau : Veolia lance une OPA sans l'accord de Suez
4 min de lecture

Secteur de l'eau : Veolia lance une OPA sans l'accord de Suez

Dans la nuit, Veolia a lancé son offre publique d'achat sur son principal concurrent Suez, avec qui elle bataille depuis cinq mois pour un rachat.

Suez fait tout pour ne pas être racheté par son concurrent Veolia (illustration).
Suez fait tout pour ne pas être racheté par son concurrent Veolia (illustration).
Crédit : ERIC PIERMONT, KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Secteur de l'eau : Veolia lance une OPA sans l'accord de Suez
04:04
Secteur de l'eau : Veolia lance une OPA sans l'accord de Suez
04:04
Martial You - édité par Marie Gingault

Veolia est passée à l'offensive cette nuit : l'entreprise a lancé son OPA sur son principal concurrent, Suez. Si cela ne signe pas la fin du feuilleton, ça met toutefois fin à l'hypocrisie qui consistait à dire qu'on était dans une négociation amicale. 

Cela fait 5 mois que le bras de fer a commencé. Veolia a d'abord racheté les 29,9% du capital de Suez qui appartenait à Engie. Ensuite, l'idée était de mettre la main sur l'ensemble de Suez, mais les dirigeants de l'entreprise ne l'entendaient pas de cette oreille et ont tout fait pour mettre des bâtons dans les roues de Veolia.

L'OPA lancée hier soir, ne sonne pas la fin des discussions, il va y avoir encore des réactions d'orgueil chez Suez. Veolia s'était engagée à faire une offre amicale auprès des autorités financières. Suez joue de ça depuis hier soir pour dire que l'offre n'est pas recevable. La réalité, c'est qu'on va maintenant parler argent plus que moralité. Veolia propose 18 euros par action alors que le titre valait un peu plus de 17 euros vendredi soir à la bourse. Le conseil d'administration va se prononcer dans les prochains jours. 

Les élus représentants des salariés aussi. Eux vont uniquement demander des garanties en terme d'emplois. Une OPA, c'est souvent une victoire par KO, il faut être le premier à frapper. C'est ce qu'a fait Veolia hier.

Risque-t-on une situation de monopole ?

À lire aussi

Veolia va devoir rassurer les autorités de la concurrence désormais, et le dossier va devenir un peu plus politique. Veolia + Suez, c'est plus de 50% du marché du traitement de l'eau et des déchets en France (34% pour Veolia et 19% pour Suez). Bruxelles va donc se pencher sur le dossier. Veolia avait déjà indiqué, il y a 5 mois, qu'il revendrait l'activité en France pour ne pas tomber sous le coup des lois anti-trust.

Avec ce genre d'opération, il y a forcément un risque pour les salariés de Suez. Veolia assure qu'il n'y aura pas de plan social, mais on sait que les OPA sont rarement faites pour augmenter les effectifs. C'est aussi pour ça que le dossier va devenir politique car l'État va regarder de près la facture sociale de ce rapprochement s'il a lieu.

Surtout que Bruno Le Maire a une petite revanche à prendre sur le dossier. Il a reconnu qu'il avait mal géré le dossier et depuis, il est devenu beaucoup plus interventionniste sur les dossiers industriels. Au début de l'affaire, l'État étant actionnaire d'Engie, il était partie prenante dans la vente des 29,9% d'Engie dans Suez. L'État s'était prononcé contre la vente mais Engie ne l'avait pas écouté.

La facture d'eau va-t-elle augmenter ?

C'est en tout cas la crainte exprimée par l'association des maires de France. Sur la distribution et le traitement de l'eau, vous avez trois acteurs privés qui se partagent le marché et quelques régies municipales. Vous avez Veolia, Suez et la Saur. Évidemment, le mariage des deux premiers pourrait fausser la concurrence et faire monter la facture. Toutefois, c'est peu probable, pour le moment. En effet, les contrats de traitement de l'eau sont pluriannuels : 6 à 12 ans. Entre un et deux mandats de maire. Et à la fin, il y a un nouvel appel d'offres.

Si Veolia tente de passer des hausses importantes, les maires pourront faire appel à un concurrent ou reprendre la gestion de leur régie. Néanmoins, cela ne se fait pas si facilement car c'est très technique. On voit que les grands groupes ont une expertise très utile quand il s'agit de chercher le variant anglais dans les eaux usées. Il y a donc un risque de voir la qualité du service se dégrader plutôt que le prix monter.

Mais n'oublions jamais qu'on a deux champions mondiaux avec Veolia et Suez sur ces marchés. Notre savoir-faire est encore aujourd'hui une force à l'international pour gagner des contrats. Ce serait assez mal venu que dans son pays d'origine Veolia ne soit pas à la hauteur.

Le plus : la maison la plus étroite qui a été mise en vente

C'est un clin d'oeil qui donne quand même une idée du marché immobilier à Londres. Car cette maison est située dans la capitale britannique et elle mesure 1,7 mètres de large. Un couloir en somme ! Sur plusieurs niveaux et avec un petit jardin derrière de 2 mètres cinquante de large. Elle est quand même affichée à 1,1 millions d'euros. Même seul avec un chien, vous êtes à l'étroit.

La note : 7/20 aux transports publics

L'UTP qui regroupe les principaux transporteurs publics de France a fait le bilan d'une année noire, 2020 : on a enregistré entre 30 à 40% de passagers en moins en fonction des villes. Mais surtout, avec le télétravail qui va se développer, les professionnels s'attendent à une baisse durable du trafic.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/