2 min de lecture Social

Réforme des retraites : les négociations "n'ont guère avancé", se désole François Lenglet

ÉDITO - Les négociations entre les syndicats et le gouvernement reprennent ce vendredi 10 janvier. Le compromis qui mettra fin à la crise social est-il en bonne voie ?

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Réforme des retraites : les négociations "n'ont guère avancé" Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Marie Gingault

Après une 4ème journée de mobilisation interprofessionnelle hier, les négociations reprennent ce vendredi 10 janvier entre les syndicats et le gouvernement. L'âge pivot, toujours gros point noir de cette réforme des retraites, bloque les négociations. 

Bien que les négociations aient débutés il y a maintenant des semaines, François Lenglet estime qu'on est toujours au point mort. Le problème majeur, l'âge pivot, ce système de malus pénalisant ceux qui partiraient à la retraite avant 64 ans est rejeté par la CFDT. Pourtant Édouard Philippe insiste et l'a encore répété sur RTL le 7 janvier; les français doivent travailler plus longtemps pour cotiser plus longtemps. 

Et à en écouter l'analyse de François Lenglet les négociations tournent au ralentis : "Le gouvernement est prêt à renoncer a son âge pivot si la CFDT accepte d’autres mesures de financement. Et la CFDT est prête à discuter des mesures de financement si le gouvernement retire son âge pivot. En fait, ils commencent vraiment à nous fatiguer". 

Pour l'un comme pour l'autre, d'autres choses se jouent derrière cette négociation

François Lenglet
Partager la citation

Ces négociations sont semblable au serpent qui se mord la queue, et pour cause. Ni le gouvernement, ni les syndicats, ne veulent lâcher du lest. Pourquoi restent-il campés sur leur position ? "Parce que pour l’un comme pour l’autre, d’autres choses se jouent derrière cette négociation. La CFDT a besoin d’une victoire, après avoir été ignorée, malmenée, par le président, qui n’a guère de considération pour les syndicats et les syndicalistes, fussent-ils réformistes, c’est a dire modérés comme la CFDT. Et côté exécutif, on veut pouvoir dire non seulement qu’on a fait la réforme, mais qu’on na pas cédé. "

À lire aussi
Une Caisse d'allocations familiales (illustration) Coronavirus France
Versement de l'aide exceptionnelle de solidarité : avez-vous des démarches à faire ?

Mais pour Lenglet, en dépit d'une solution raisonnable il y aurait au moins une méthode raisonnable : "Mieux vaudrait d’abord explorer les possibilités, avant de s’arrêter sur l’une d’entre elles" affirme t-il, avant d'aborder le coût de la réforme, qui finalement est plutôt flou. "Il n’y a pas une étude sérieuse fournie par l’exécutif la dessus, alors que ça fait deux ans qu’ils travaillent. Pas une étude d’impact. Pas un simulateur. On bavarde, mais sans un chiffre. Même le cor, réputé expert, fournit des chiffres contradictoires et contestables. Commençons par le début : combien ça coûte, cette usine a gaz ?"

C'est pas fini ce bazar

François Lenglet
Partager la citation

Ces négociations qui tournent au ralentis ne sont pas uniquement la faute du gouvernement. "il faut aussi que la CFDT affirme sans ambages, que le régime de retraite doit être équilibré financièrement et qu’elle est prête à s’engager là dessus." une simple question de bon sens pour Lenglet.

Vous ne parlez que de la CFDT, les autres syndicats ne comptent pas ? "Si bien sûr, mais la plupart d’entre eux, CGT en tête, sont sur un tout autre combat, le retrait pur et simple du projet, et pas du tout l’âge pivot. Et les foyers de contestation les plus brûlants sont dans les transports, SNCF et RATP. " affirme-t-il avant de conclure par "En bref, c'est pas fini ce bazar." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Gouvernement Syndicats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants