1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Banques : fin du questionnaire médical au CIC et au Crédit Mutuel pour les prêts jusqu'à 500.000 euros
1 min de lecture

Banques : fin du questionnaire médical au CIC et au Crédit Mutuel pour les prêts jusqu'à 500.000 euros

INVITÉ RTL - Daniel Baal, directeur général du CIC et du Crédit Mutuel, explique que les deux banques françaises ne veulent plus que les emprunteurs soient soumis obligatoirement au questionnaire médical.

Cette photo prise le 17 février 2020 montre le logo de la banque Crédit Mutuel à Nantes, dans l’ouest de la France. (Illustration)
Cette photo prise le 17 février 2020 montre le logo de la banque Crédit Mutuel à Nantes, dans l’ouest de la France. (Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Daniel Baal, directeur général du CIC et du Crédit Mutuel, était l'invité de RTL Matin
00:07:04
Daniel Baal, directeur général du CIC et du Crédit Mutuel, était l'invité de RTL Matin
00:07:04
Yves Calvi & Victor Goury-Laffont

Une pratique amenée à disparaître ? Le Crédit Mutuel et la CIC annoncent, ce mardi 9 novembre, leur volonté de mettre fin au questionnaire médical pour les prêts. L'objectif : faciliter l'accès à la propriété.

"Il y a aujourd'hui une vraie discrimination à l'égard des malades et des mal-portants", explique Daniel Baal, directeur général du CIC, au micro de RTL. "Si on a été malade, on a soit un risque de payer une surprime, soit-même d'être exclu, ce qui empêche l'accès au crédit et donc l'accession à la propriété."

Ne pouvant se substituer au législateur, le CIC "prend une initiative". "Dès aujourd'hui", il n'y aura plus besoin de remplir de questionnaire de santé pour les crédits de moins de 500.000 euros. Pour les contrats en cours, les surprimes ne seront plus appliquées à partir du 1er décembre".

Les questionnaires médicaux ont habituellement pour fonction de permettre aux banques de déterminer si une assurance de prêt peut être accordée ou non. Si l'état de santé du débiteur laisse planer le doute sur une éventuelle absence de remboursement, l'assurance peut ne pas être accordée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.