1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi certaines stations essence sont en pénurie de carburants ?
2 min de lecture

Pourquoi certaines stations essence sont en pénurie de carburants ?

De nombreuses pompes à essence sont à sec en France. En cause, des ristournes temporaires sur les prix et un mouvement de grève dans les raffineries.

Un automobiliste à la pompe à essence (illustration)
Un automobiliste à la pompe à essence (illustration)
Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
Essence : Christophe Bourroux participe à RTL Midi
00:05:08
Christophe Bourroux - édité par Robinson Hollanders

Faire le plein devient parfois mission impossible. Pourtant, pour l'instant, les stocks sont là. L'Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) assure qu'on ne manque pas de carburant. La France aurait même intensifié le nombre de bateaux qui acheminent du pétrole raffiné et en particulier du diesel, que l'on importe à hauteur de 20 %. 

Le gouvernement évoque 12 % des stations essence, c'est-à-dire environ 1.300, en manque d'au moins un carburant. Mais cela dépend des régions. Dans les Hauts-de-France, près de 30 % des stations rencontrent des difficultés. 

Mais plusieurs raffineries sont au ralenti, voire à l'arrêt, et cela, depuis le 27 septembre. Parmi ces raffineries au ralenti, celle de Normandie, près du Havre, qui distribue 22 % du carburant en France, une à proximité de Dunkerque ou encore une à Feyzin, dans le Rhône. 

Suite à un mouvement de protestation, les syndicats de TotalEnergie, mais aussi les salariés d'ExxonMobil, se sont mis grève. Résultat, il faut aller chercher l'essence ailleurs, dans d'autres raffineries. Les syndicats demandent une revalorisation des salaires de 10%.

L'abattement proposé par Total et le gouvernement en cause

À lire aussi

TotalEnergie avait annoncé début septembre un abattement de 0,20  € par litre pour ses clients. Ces stations ont été victimes de leur succès. À cela s'ajoute une remise de 0,30 € du gouvernement, soit une ristourne totale de 0,50 €. Problème : à partir du 1ᵉʳ novembre, la ristourne mise en place par Total va être ramenée à 0,10 €. Certains se précipitent donc pour aller faire le plein avant la baisse de la réduction. 

La fréquentation a bondi dans ces stations de l'ordre de 30 à 40 % ces derniers jours. D'autant plus que beaucoup de professionnels ont une carte Total qui les obligent à consommer spécifiquement dans ces stations, alimentant un peu plus les files d'attente.  

Pénuries localisées et temporaires

L'augmentation prochaine du prix du carburant engendre une hausse de la fréquentation des stations essence, risquant ainsi des états de pénurie temporaires et locaux.  À tel point que dans le Nord-Pas-de-Calais, la préfecture a interdit de prendre des jerricanes pour faire les pleins.

La circulation de véhicules prioritaires, comme ceux de l'armée, de la police ou encore des pompiers, a poussé certaines préfectures, comme celle du Nord, à aller piocher dans les stocks stratégiques. La France possède un stock d'à peu près 90 jours pour le carburant. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.