1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Plan de relance européen : quand la France touchera-t-elle ses 40 milliards d'euros ?
2 min de lecture

Plan de relance européen : quand la France touchera-t-elle ses 40 milliards d'euros ?

FACT CHECKING - La France a déjà prévu un plan de relance à 100 milliards d'euros pour faciliter la reprise économique. Elle compte fortement sur les 40 milliards qu'elle doit recevoir du plan de relance européen, qui peinent à tomber.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 18 novembre 2020 à Paris
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 18 novembre 2020 à Paris
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Plan de relance européen : quand la France touchera-t-elle ses 40 milliards d'euros ?
02:18
Plan de relance européen : quand la France touchera-t-elle ses 40 milliards d'euros ?
02:18
Coronavirus : non, les vaccins ne sont pas à l'origine d'une nouvelle épidémie
02:38
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

C’était un jour historique pour l’Europe, le 21 juillet 2020, les 27 membres de l’Union se mettaient d’accord pour aider les pays les plus impactés par la Covid. La base de cet accord, emprunter de l’argent tous ensemble plutôt que chacun de son côté. Résultat une enveloppe de 750 milliards d’euros dont 40 milliards pour la France. 

Mais où sont ces 40 milliards ? La France a lancé un plan de relance de 100 milliards, elle comptait bien sur ces quelques piécettes européennes pour en renflouer une partie. Bruno Le Maire espérait cet argent avant juillet, cela devrait finalement être septembre et encore nous toucherons cet argent par tranche. En septembre devraient être reçus 10% de la somme

Les pays de l’Union européenne avaient jusqu’au 30 avril pour présenter leur feuille de route et voir s'ils sont dans les clous notamment au niveau social et environnemental et depuis, ça patiente.

Un processus très lent

Pour toucher cette somme, il faut que les 27 parlements des pays de l’Union européenne valident le principe d’endettement en commun. Par exemple, la France l’a validé le 4 février dernier et pour l’instant seuls 19 États membres ont fait de même, 10 n’ont toujours pas donné leur feu vert. Parmi eux, l’Autriche ou les Pays-Bas qui à l’origine étaient contre ce plan et font trainer, tout comme certains pays de l’Est comme la Hongrie ou la Pologne peu pressés de s’entendre avec Bruxelles. 

À lire aussi

Frugalité, intérêt politique et bien commun, un trio qui chante faux et nous voilà tous bloqués dans le même ascenseur de la reprise. La France attend 40 milliards mais l’Italie c’est plus de 200 milliards, d’un coup on saisit mieux l’impatience.

Les cycles de l’économie sont lents donc l’effet n’est pas immédiat. Mais à force d’attendre, le remboursement va se faire de plus en plus lourd. Avec cette soif d’aller de l’avant pour l’après-crise, sans parler que les économies chinoises et américaines, elles, remettent le turbo, il est temps pour l’Europe et son plan de relance de faire des excès de vitesse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/