2 min de lecture Carte bancaire

Loire-Atlantique : Le Cellier attendait son distributeur de billets depuis 16 ans

REPORTAGE - Dans cette commune de Loire-Atlantique, la Brinks a installé un DAB, distributeur automatique de billets, pour redynamiser le centre-ville.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Loire-Atlantique : Le Cellier attendait son distributeur de billets depuis 16 ans Crédit Image : Patrice Gabard / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Louis Chahuneau

Le nombre de distributeurs automatiques de billets baisse d'année en année, et cette disparition est souvent le signe de la désertification des communes. Beaucoup de municipalités se battent d’ailleurs pour conserver leurs distributeurs de billets. La société Brinks lance une initiative pour installer et mettre en service des distributeurs appelés "Point Cash". La commune du Cellier, en Loire-Atlantique, tout près de Nantes, vient de s’équiper.

Cela faisait 16 ans que les habitants locaux attendaient un distributeur de billets automatique, alors depuis sa mise en route mi-novembre, Michel et Bruno l'utilisent très régulièrement : "C'est le côté pratique, quand vous voulez aller chercher vos huîtres le dimanche, ou acheter deux trois babioles, ça évite de sortir la carte. Moi je paye en liquide, même dans le car, comment voulez-vous faire pour payer avec une carte bancaire dans le car ? Ici c'est plein de retraités, ils marchent au cash, on est bien contents de l'avoir notre distributeur".

Alternative pour les commerces

Bruno renchérit : "Cela faisait un bout de temps qu'on l'attendait quand même, chacun gère son budget comme il veut. Moi je sais que j'ai besoin de liquide en fin de semaine, je gère mon budget en fonction de ça. C'est plus que pratique, c'était indispensable, sinon on devait changer de commune pour retirer du cash, il y a 6 à 10 kilomètres à faire".

Dans son atelier boutique de confection textile, Emilie Lecomte salue également l'installation de ce distributeur à l'arrêt de bus, en plein centre-bourg : "Lorsque ma machine à carte ne fonctionne plus, ils peuvent me payer autrement que par carte ou par chèque". 

À lire aussi
faits divers
La Baule : il se jette à la mer pour échapper à la police après le couvre-feu

Ce que confirme Frédéric, patron du bar-PMU La Terrasse : "Nous on met un minimum par carte bancaire de 5 euros. Il y a des gens qui n'ont pas assez de liquide donc c'est bien d'avoir un distributeur. On a aussi des itinérants qui viennent sur la place pour faire des petits marchés pour faire des galettes ou des pizzas et ils ne prennent pas forcément la carte ou les chèques donc c'est bien d'avoir un distributeur aussi pour eux".

Cartes avalées

Problème, l'appareil a avalé au moins cinq cartes bancaires depuis son installation : "Le problème c'est que plusieurs personnes se sont fait avaler leur carte, la fente est trop petite et ils n'arrivaient pas à récupérer leur carte", raconte Frédéric. C'est ce que confirme le maire du Cellier Philippe Morel : "Le problème de cette carte quand elle est avalée, du fait que c'est pas une banque, mais la Brinks, la carte est forcément annulée. Elle sort de très peu du distributeur, et si on n'est pas agiles pour la serrer et l'enlever, elle se fait avaler, c'est le problème".

Selon le service de communication Brinks, il s'agit d'un dispositif antifraude propre à tous les appareils mais dont le réglage demande sûrement des adaptions et le transporteur de fonds y travaille. En attendant, le distributeur est quand même un énorme succès. "Les mouvements sont plus importants que je ne l'avais estimé, explique Philippe Morel. Un dimanche soir, le distributeur était vide, ce qui prouve que ça fait vivre les centre-bourgs, ce qui est une difficulté des fois. La personne qui part pour retirer de l'argent, elle va chercher son pain, faire ses courses au magasin et le fait de la garder ici, ça permet de faire marcher notre commerce local".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carte bancaire Activité économique Loire-Atlantique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants