1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Industrie : "Avec des salaires élevés, il faut des spécialités de haut niveau", explique Lenglet
2 min de lecture

Industrie : "Avec des salaires élevés, il faut des spécialités de haut niveau", explique Lenglet

Alors que le nombre d'emplois industriels se stabilise en France depuis 2015 après des décennies de chute libre, un vent de réindustrialisation semble souffler sur le pays.

La zone industrielle de Lavera à Martigues (illustration)
La zone industrielle de Lavera à Martigues (illustration)
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Économie : la France est-elle en train de se réindustrialiser ?
03:27
Économie : la France est-elle en train de se réindustrialiser ?
03:26
François Lenglet - édité par Quentin Marchal

Depuis plusieurs mois, un phénomène de réindustrialisation de la France serait en marche. Comme nous l'apprend le magazine L’Usine nouvelle, il y aurait eu, en 2021, 53 nouvelles implantations industrielles et une trentaine d’extension de sites existants, sur tout le territoire français. Le recensement fait par le journal intègre toutefois des sites logistiques, comme l’extension du Port de Calais, qui n’ont rien à voir avec l’industrie, mais plutôt avec la logistique. 

Sur cette base d’industrie élargie, il y aurait quand même eu cette année deux fois plus d’ouverture de sites que de fermetures dans la pharmacie, le luxe, l’agro-alimentaire et les techniques de recyclage. Une bonne nouvelle pour l'économie française.

Sans aucun doute, ce dynamisme retrouvé s'explique principalement par la reprise économique. Mais peut-être aussi par la baisse des impôts de production, qui pénalisent surtout l’industrie. Sans doute aussi grâce aux effets lointains du pacte de compétitivité de François Hollande, qui avait allégé le coût du travail

Quand on observe le nombre d’emplois industriels dans notre pays, il est à un peu plus de trois millions, sur un total de vingt millions d’emplois salariés du privé. Alors que ce chiffre n’avait pas cessé de baisser depuis des décennies, il ne bouge plus depuis 2015 et semble se stabiliser depuis six ans

Les emplois industriels divisés par deux en 50 ans

À écouter aussi

Il y a cinquante ans, en 1970, la France comptait 5,5 millions d'emplois industriels, soit presque deux fois plus qu’aujourd’hui, alors que le population active était bien plus petite. La proportion était donc bien plus forte. 

Mais il est vrai que la baisse est pour partie un trompe l’œil car, à l’époque, les activités de nettoyage ou de cantine appartenaient à l’industriel qui possédait l’usine et étaient donc comptabilisées comme des emplois industriels. Depuis, ces emplois ont été sous-traités à des entreprises de nettoyage, comptabilisées elles comme des services, alors que le travail est exactement le même.

De nombreuses usines ont néanmoins disparu. La production automobile sur le sol français a par exemple été divisée par deux depuis vingt ans, au profit de délocalisations dans les pays de l’est, du Maroc et de la Turquie, pour la fabrication de petites voitures. Cette tendance s'explique par l’association d’un coût du travail élevé avec des spécialités industrielles de moyen de gamme

Mais le coût du travail n’est pas, en lui-même, un handicap pour l’industrie, qui représente 11% du PIB français. Avec des salaires élevés, il faut évidemment des spécialités industrielles de haut niveau. La France doit donc monter en gamme. Le petit vent frais qui souffle sur l’industrie française semble montrer que ce mouvement est en marche.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/