1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Impôts 2021 : ce qu’il faut savoir avant de remplir sa déclaration de revenus
2 min de lecture

Impôts 2021 : ce qu’il faut savoir avant de remplir sa déclaration de revenus

La période déclarative des revenus de 2020 a été lancée jeudi 8 avril avec, cette année, quelques nouveautés.

Une déclaration d'impôts en ligne (illustration).
Une déclaration d'impôts en ligne (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Florine Boukhelifa

Top départ pour les impôts 2021. Depuis ce jeudi 8 avril, les Français peuvent déclarer leurs revenus en ligne et sur papier, ont annoncé les ministres de l'Économie et des Comptes Publics, Bruno Le Maire et Olivier Dussopt, lors d'une conférence de presse. Avant de vous lancer, quelques paramètres sont à prendre en considération pour éviter toute étourderie.

Tout d'abord, être attentif à la date limite, celle-ci n'étant pas la même selon les départements dans lequel vous résidez. Ainsi, un Ardennais devra déclarer ses revenus d'ici le 26 mai, tandis qu'un Finistérien pourra traîner jusqu'au 1er juin. Un Parisien aura quant à lui jusqu'au 8 juin, à 23h59. Pour ceux qui ont encore recours à la version papier, le délai est plus restreint. Les envois sont en cours et les contribuables devront la retourner d'ici le 20 mai prochain.

Pour vous accompagner tout au long de votre déclaration, vous pourrez compter sur AMI, un assistant virtuel. Pour faire appel à cet outil, il vous suffira de vous rendre dans votre messagerie sécurisée, sur la plateforme des impôts. Des informations seront également disponibles pour vous aider sur le site oups.gouv.fr.

Des frais liés à la situation sanitaire non imposables

En cette période de pandémie, de nombreux Français ont eu recours au télétravail, pour lequel certains employeurs ont accordé un coup de pouce à leurs salariés, ou à des aides gouvernementales, comme le fonds de solidarité. Ces montants ne doivent pas être déclarés auprès de l'administration. La prime Macron est quant à elle défiscalisée jusqu'à 1.000 euros. Ne déclarez pas non plus les heures supplémentaires jusqu'à 5.000 euros, 7.500 euros si elles ont été faites pendant le premier confinement.

À lire aussi

Si renseigner ses revenus peut vite devenir un casse-tête pour certains, d'autres n'auront rien, ou presque, à faire. La déclaration automatique s'est élargie cette année, notamment aux foyers ayant déclaré une naissance ou une adoption. Les contribuables concernés devront néanmoins être attentifs aux montants pré-remplis par l'administration pour éviter toute erreur.

Les étudiants et apprentis devront eux aussi se connecter sur la plateforme pour y déclarer l'ensemble de leurs revenus. Jusqu'ici, seuls les montants dépassant les seuils d'exonération étaient concernés. Les étudiants de moins de 26 ans restent néanmoins exonérés d'impôts jusqu'à trois smic mensuels, un smic annuel pour les apprentis.


Pour répondre aux questions des contribuables, les points d'accueil resteront ouverts, mais cette année, le gouvernement a également mis un place un numéro vert pour limiter les contacts physiques. Pour entrer en relation avec un agent des Finances publiques, il faudra ainsi composer le 0809.401.401.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/