1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Gaz : ce que GRDF recommande pour réduire sa consommation
1 min de lecture

Gaz : ce que GRDF recommande pour réduire sa consommation

VU DANS LA PRESSE - GRDF s'inquiète d'une rupture d'approvisionnement du gaz russe et demande aux Français de réduire leur consommation.

Les Français sont invités à réduire d'un degré leur chauffage.
Les Français sont invités à réduire d'un degré leur chauffage.
Crédit : Thinkstock
micros
La rédaction numérique de RTL

Avis de tempête sur les radiateurs. Dans une interview accordée aux Echos, la directrice générale de GRDF, Laurence Poitier-Dietz, appelle les Français à réduire leur consommation de gaz. "Il est important que l'ensemble des Français agissent dès maintenant en baissant légèrement leur chauffage ou en préférant les douches aux bains", invite-t-elle.

Le gestionnaire du réseau de distribution s'inquiète des répercutions de la guerre en Ukraine sur son approvisionnement en gaz russe. Pas de rupture à prévoir pour l'instant. Le flux vers la France se poursuit et les stocks sont suffisants pour tenir jusqu'à la fin de la "saison froide". Mais GRDF craint une pénurie pour l'hiver prochain.

Laurence Poirier-Dietz dit se préparer à une "interruption totale ou partielle des importations de gaz russe" d'ici là. Un scénario "qui serait sans précédent", selon elle. Et à crise exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Le groupe pourrait "appliquer des mesures exceptionnelles de réduction de la consommation, y compris en urgence", a-t-elle prévenu.

Baisser le chauffage d'un degré

Les particuliers et les infrastructures d'intérêt général (hôpitaux, écoles, maisons de retraite ou sites militaires) ne seraient pas touchés. Seraient visés en priorité les gros clients "susceptibles de réduire partiellement ou totalement leur demande, avec un préavis de deux heures", explique-t-elle. Soit les bâtiments industriels, commerciaux ou immeubles de bureaux.

À écouter aussi

Ceci dit, elle encourage les Français à agir dès maintenant pour s'éviter toute déconvenue. "Si tous les ménages réduisaient la température d'un degré - la moyenne est généralement autour de 20 ou 21 degrés - et baissaient le chauffage la nuit ou lorsqu'ils sont absents de chez eux, on pourrait économiser de 10 à 15 térawattheures de gaz au cours de la période estivale", calcule Laurence Poirier-Dietz. Une baisse équivalant à 10% de leur consommation. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.