1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Télétravail : ce qui va changer (ou pas) à partir de ce mardi
2 min de lecture

Télétravail : ce qui va changer (ou pas) à partir de ce mardi

Il n'y aura plus de nombre de jours minimal de télétravail requis par l'État dans les entreprises à partir de ce mardi 31 août.

Il n'y aura plus de "nombre de jours minimal" de télétravail requis par l'Etat dans les entreprises
Il n'y aura plus de "nombre de jours minimal" de télétravail requis par l'Etat dans les entreprises
Crédit : Tom Werner / GETTY
Romain Giraud & AFP

À partir de ce mardi 31 août au soir, le télétravail ne sera plus obligatoire pour les entreprises, c'est ce qu'a annoncé lundi 30 août la ministre du Travail Elisabeth Borne :"Il n'y aura plus de "nombre de jours minimal" de télétravail requis par l'Etat dans les entreprises à partir de mardi soir" a-t-elle affirmé sur le plateau de BFMTV, ajoutant que les organisations syndicales et patronales souhaitent "toutes qu'on redonne la main aux entreprises pour fixer les règles en matière de télétravail, qu'on n'ait plus un nombre de jours minimal, c'est ce qu'on va faire".


Un nouveau protocole sera publié "demain soir", donc ce mardi, qui permettra "à la direction de l'entreprise, en discussion avec les représentants des salariés, de définir les règles en matière de télétravail".

Le 9 juin, les règles entourant le télétravail avaient été assouplies : un nouveau protocole permettant aux entreprises de faire revenir plusieurs jours par semaine leurs salariés au bureau, tout en préconisant qu'un "nombre minimal de jours" soit fixé "dans le dialogue social".

Un bienfait pour les entreprises, plutôt mauvais pour les salariés

Cette décision sonne-t-elle le glas du télétravail en entreprise ? Seuls les prochains mois nous le dirons. À compter de mardi, les entreprises sont libres de choisir si ses employés resteront en télétravail ou pourront revenir définitivement sur site tous les jours. Instauré en mars 2020 pour limiter les contacts humains pour lutter contre le coronavirus, cette organisation de travail a tout de même eu ses bienfaits : plus de sommeil pour l'employé et donc, une meilleure productivité ou encore la réduction des dépenses pour les entreprises, notamment dans la prise en charge des titres de transports ou dans la consommation d'énergie. 

À lire aussi

L'un des bienfaits du télétravail réside aussi dans la réduction, voire la suppression, des trajets en voiture entre le domicile et le lieu de travail, qui a eu un impact positif sur l'environnement. 

En revanche, le télétravail à 100% a pesé à beaucoup de salariés, principalement celles et ceux qui vivent seul. La rupture du lien social a été l'une des principales sources de questionnement sur la pratique du travail à la maison. Selon un baromètre de la santé psychologique des salariés français, réalisé par OpinionWay en mars dernier, 44% des salariés étaient détresse psychologique et six salariés sur dix estimaient que leur direction "ne se rend pas compte de l’état psychologique des salariés et n’agit pas en fonction".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/