1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Économie : les entreprises font moins faillite, un record depuis plus de 10 ans
2 min de lecture

Économie : les entreprises font moins faillite, un record depuis plus de 10 ans

La Banque de France a publié ses chiffres : les entreprises font moins faillite, notamment dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration, l'industrie et le bâtiment.

Le fronton de la Banque de France, à Paris.
Le fronton de la Banque de France, à Paris.
Crédit : SIPA
Économie : les entreprises font moins faillite, un record depuis plus de 10 ans
02:59
Économie : les entreprises font moins faillite, un record depuis plus de 10 ans
02:59
Anaïs Bouissou - édité par Chloé Richard-Le Bris

Il n'y avait plus eu si peu de faillites d'entreprises depuis plus de 10 ans, soit avant la crise financière de 2008. La Banque de France vient de publier ces très bons chiffres avec moins d'entreprises qui baissent le rideau : environ 51.000 en 2019, ça veut dire que les affaires ont été meilleures, que les trésoreries ont bien tourné en partie grâce au taux bas des banques. 

Des bons résultats pour l'industrie, la construction, l'hôtellerie-restauration. Que ce soit pour les grosses boîtes comme pour les petites entreprises, les analystes pronostiquaient des défaillances en hausse. Eh bien non, les dépôts de bilan ont au contraire baissé.

Jusqu'ici tout va bien, à l'heure actuelle, car pour l'avenir, c'est beaucoup moins sûr. Quand vous interrogez les représentants des chefs d'entreprises, Medef, CPME, ils vous disent tous qu'ils attendent. Ils attendent de voir ce que cela va donner parce que dans le ciel bleu, les nuages s’amoncellent : croissance faible, grèves, risques pour l'économie mondiale et le coronavirus qui inquiète les investisseurs. Résultat : on ne crée pas non plus du business à tour de bras et le nombre de créations d'entreprises reste stable d'après les statistiques de l'Insee.

Encore une fois, à l'heure actuelle, les entreprises françaises se portent globalement bien. Elles ont embauché, elles ont créée 260.000 emplois en 2019 et le taux de chômage est à son plus bas depuis 10 ans

Des secteurs toujours fragiles

À lire aussi

Alors il reste quand même 3 secteurs à surveiller : banque et finance, en pleine restructuration, tout comme le secteur de la grande distribution. Dans ces deux domaines, la consommation change et que ce soit pour les agences bancaires, comme pour les caisses de supermarché, l'année 2020 risque de détruire de nombreux emplois. Et puis il y a un troisième secteur à surveiller, le transport. Fragile, touché par des grèves, soumis aux tensions économiques, les dépôts de bilan dans les transports risquent d'augmenter dans les mois à venir.

Le plus : Fiat se lance dans l'électrique

Mieux vaut tard que jamais, toutes les marques automobiles européennes l'avaient fait, sauf Fiat qui préférait continuer à émettre du CO2 tranquillement comme si de rien n'était. Les menaces d'amendes pour pollution ont fait changer d'avis la marque italienne. Une fiat 500 100% électrique sera présentée dans moins d'un mois, et plusieurs modèles existants vont être en partie équipés.

La note : 14/20 aux grandes entreprises françaises

Elles s'engagent à faire baisser les dépenses des ménages précaires. Trente-cinq entreprises, dont Danone, Crédit Agricole, Axa et Engie, qui s'engagent sur des prix réduits pour se chauffer, pour s'éclairer ou encore pour s'assurer en s'appuyant sur plusieurs banques. C'est une bonne note pour la forme donc, pour l'idée maintenant on vérifiera que ça devient bien concret.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/