2 min de lecture Pollution

Automobile : les constructeurs forcés de réduire leurs émissions de CO2

La Commission européenne durcit les règles pour les constructeurs automobiles, les contraignant à respecter une certaine limitation d'émissions de CO2.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Automobile : les constructeurs forcés de réduire leurs émissions de CO2 Crédit Image : PHILIPPE MERLE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Nicolas Barreiro

Moins de pollution, ou vous payerez de lourdes amendes, c'est ce que dit la Commission européenne aux constructeurs automobiles. Bruxelles avait adopté il y a plusieurs années un échéancier pour contraindre l'industrie automobile à réduire les émissions de carbone. Et voilà que le mur s'approche. 

Avant le 31 décembre 2020, il faut que les voitures européennes n'émettent pas, en moyenne, plus de 95 grammes de CO2 au kilomètre. Il s'agit d'une moyenne pour chaque constructeur, calculée sur toute sa gamme. 

On peut donc conserver des véhicules relativement polluants à la vente, pourvu qu'il y en ait d'autres, dans la même gamme, qui le soient moins. Et il ne s'agit que de la première étape, car les normes seront de plus en plus restrictives jusqu'en 2030, avec 37,5% d'émissions en moins.

La norme est donc à 95, Mercedes ou BMW étaient à plus de 125 l'année dernière, Volkswagen à 121. Quant aux Français, c'est un peu mieux, car leur gamme est constituée de voitures avec des moteurs moins puissants, mais ils étaient quand même aux alentours de 110, selon la société Jato. C'est dire le chemin à parcourir. Le seul qui est tout près du seuil est Toyota, qui vend deux tiers de ses véhicules en hybride.

À lire aussi
La pêche du thon rouge près des Iles Baléares en 2010. En 2007, sous la pression d'ONG de défense de l'environnement, les prises ont été limitées à 13.500 tonnes, ce qui a permis une reconstitution de la population. océans
Environnement : le matériel de pêche, cette pollution silencieuse

S'ils n'y arrivent pas, ils auront à payer des amendes, 95 euros par gramme en excédent et par voiture, à partir de 2021. Pour vous donner une idée de ce que ça représente, pour PSA, ce serait 400 millions d'euros par gramme au-delà de la norme requise pour 2021. Les amendes pourraient donc s'évaluer en milliards d'euros en cas de franc dépassement pour les constructeurs à gros volumes.

Changer les habitudes des conducteurs

C'est d'autant plus délicat que les consommateurs se tournent massivement vers les SUV, dans toute l'Europe, des gros véhicules qui consomment davantage. Et que le diesel, qui émet moins de CO2 que le moteur à essence parce qu'il consomme bien moins, voit ses ventes chuter fortement.

Du coup, les constructeurs ont massivement développé des véhicules électriques ou hybrides, qui vont sortir en rafale à la fin de cette année et en 2020.  La demande de batteries électriques, fabriquées pour l'essentiel en Chine, explose littéralement, au point que les usines ont du mal à suivre.

On attend un million de véhicules propres vendus en Europe l'année prochaine, quatre fois plus qu'en 2018. Mais cela ne sera encore qu'une part marginale des 15 millions vendus chaque année sur le continent. Et les constructeurs, quoi qu'ils en disent, n'ont guère confiance dans ce marché pour le court terme, à cause du prix, plus élevé, et de l'autonomie encore limitée.

Du coup, certains, pour abaisser leur moyenne d'émissions, aménagent les moteurs thermiques. La future Astra d'Opel aura ainsi un moteur non plus 4 cylindres, mais trois, ce qui permet de faire baisser les émissions de 20%, sur le modèle le plus vendu. Ford, très mal placé aujourd'hui, intègre une petite batterie qui soulage le moteur et fait économiser 10% d'essence.

Tous allègent au maximum leurs véhicules, pour diminuer la consommation de carburant. Quant à FiatChrysler, il a rusé. Il présente un dossier commun avec Tesla, qui émet évidemment zéro carbone avec ses voitures, ce qui fait chuter la moyenne de l'Italien. Curieusement, ce n'est pas interdit par Bruxelles. Et cela a permis à Tesla d'empocher une somme dont le montant n'a pas été divulgué, payée par Fiat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Voiture électrique Constructeur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants